Formule 1

Recalé par Williams, Massa envisage une année sabbatique

Une année sabbatique forcée

Recherche

Par A. Combralier

8 novembre 2017 - 10:15
Recalé par Williams, Massa envisage (...)

Felipe Massa a lui-même annoncé qu’il ne courrait plus en F1 la saison prochaine. Hélas pour le Brésilien, cette décision est un crève-cœur : il souhaitait visiblement continuer l’aventure à Grove, mais Williams n’a pas jugé bon de le prolonger.

« Je voulais continuer une année de plus » a confié l’ancien pilote Ferrari à la presse de son pays. « J’avais un bon ressenti sur mon pilotage, avec les hautes charges aérodynamiques, et les pneus larges. J’avais plus de plaisir à conduire ces voitures que celles des années précédentes. »

« Je parlais [dernièrement] à l’équipe mais ils ne savaient pas quel serait mon avenir. Je leur ai dit que j’aimerais une réponse avant le Brésil, c’était ma limite. Nous avons eu une conversation la semaine dernière, et ils ont sans doute pris un chemin différent du mien. Je ne sais pas ce que Williams va décider, ou quand, mais nos voies ont divergé. »

Felipe Massa pourrait rebondir en Formule E, série qui a gagné en importance ces derniers mois… mais envisage d’abord de prendre une année sabbatique somme toute bien méritée.

« Il y a une chance formidable qui se présente : celle de prendre une année sabbatique, ou de prendre une année lors de laquelle j’aurai des choses à faire, courir, m’amuser… sans disputer un championnat. »

« J’ai l’intention de courir en Formula E et j’en ai même parlé récemment, mais le championnat démarre bientôt et la plupart des équipes ont trouvé leurs pilotes. Donc ce ne sera pas pour cette fois mais à la place, je vais me préparer pour avoir [en 2019] une bonne équipe, une bonne année, comme il le faut pour moi. »

L’an prochain – et c’était là une grande crainte de Bernie Ecclestone – il n’y aura donc plus de Brésilien sur une grille de F1. Felipe Massa a encore du mal à le croire.

« C’est très difficile de dire ce qu’il va se passer sans un Brésilien. Les Brésiliens aiment applaudir leurs compatriotes, donc difficile de dire ce qu’il va se passer. J’espère que la F1 continuera d’être un sport enthousiasmant, car c’est une catégorie très importante, et il en a toujours été ainsi au Brésil. »

expand_less