Formule 1

Prost : Ocon n’a jamais eu un contrat Renault prêt à être signé

Le Français revient sur le déroulement des choses

Recherche

Par Olivier Ferret

11 novembre 2018 - 11:18

Ces dernières semaines, Toto Wolff a fortement suggéré que c’était un peu la faute de Renault si Esteban Ocon se retrouvait sans baquet pour 2019.

Le patron de Mercedes pensait voir le Français chez Renault F1 l’an prochain mais la signature de Daniel Ricciardo a créé la surprise. Evidemment, l’équipe française ne pouvait pas passer à côté d’une telle opportunité.

Alain Prost tient toutefois à remettre aujourd’hui les choses dans leur contexte. Comme il le confie au journal L’Equipe, "Esteban n’a jamais eu un contrat abouti à parapher devant lui. On était en discussions très avancées. Il nous intéressait, mais c’est un pilote Mercedes."

"Et ça m’énervait d’entendre dire à la télé que “Mercedes allait prêter Esteban à Renault”. Cette image me choquait terriblement. Il aurait signé pour deux ans et en pleine progression, Mercedes l’aurait récupéré, peut-être au moment où on sera au mieux... Et Daniel s’est manifesté. On l’espérait, mais sans trop y croire."

Ricciardo est une pépite en course alors qu’Esteban Ocon a eu un peu plus de mal à dominer Sergio Perez dans cet exercice.

"Ca ne s’est pas joué là-dessus. Je ne doute pas des qualités d’Esteban. Le souci, c’était de se dire qu’il ne serait pas vraiment notre pilote, qu’il continuerait à être managé par Mercedes," affirme Prost.

"Renault est une équipe constructeur qui doit avoir ses champions. Et puis il y a des pilotes qui sont performants dans une équipe et qui connaissent des difficultés en arrivant chez un grand constructeur. Il faut réapprendre plein de choses. Il y a une pression supplémentaire. Ce sont des inconnues qu’il faut mesurer au moment de faire un choix."

Prost voit là les limites des plus grosses filières, celles montées par Red Bull puis Mercedes.

"Une filière a vocation à accompagner le pilote pour le porter tout en haut. Mais si vous ne le mettez pas au bon moment, au bon endroit, le système génère ses propres insuffisances. Pourquoi dès lors garder le pilote ? Toto Wolff critique Renault, mais pourquoi n’a-t-il pas mis Ocon chez Mercedes à la place de Bottas ? C’est à eux de gérer leurs pilotes au lieu de chercher à faire porter la responsabilité sur un autre. Si tu n’as pas de place, soit tu as une équipe satellite, soit tu libères ton pilote. Même si tu as dépensé de l’argent sur lui."

"Je suis très triste pour Esteban. Je l’apprécie énormément. Se libérer de Mercedes serait suicidaire," conclut Prost.

"Il doit rester et se dire qu’il peut réussir son come-back dans un an. Rien n’est définitif. Il est reconnu, talentueux. Il trouvera une solution, même si ce n’est jamais bien de rester une année sans courir."

expand_less