Prost : C’est bien McLaren qui est venue vers nous

Pas de vraie décision

Recherche

Par Olivier Ferret

15 septembre 2017 - 15:20
Prost : C'est bien McLaren qui (...)

Alain Prost, le consultant de Renault F1, a confirmé au micro de Canal + que ce n’est pas Renault qui a poussé pour entamer une collaboration avec McLaren, mais bien l’équipe de Woking qui se cherchait un nouveau motoriste pour remplacer Honda.

Renault, sans le vouloir, collabore donc avec une nouvelle équipe prestigieuse de la Formule 1, un bon point de référence comme l’évoquait plus tôt Cyril Abiteboul.

"A la base, ce n’était pas notre décision, c’est d’abord McLaren qui est venu vers nous. Dans la stratégie que nous avons pour les années qui viennent, il y a eu beaucoup de négociations. Je suis très heureux que Renault ait fait ce choix," se félicite finalement Prost.

Le quadruple champion du monde a piloté et remporté trois titres avec McLaren.

"Cette équipe représente ce qu’il y a de plus beau dans la Formule 1. Ils ont eu des très grands pilotes, pas toujours par la taille," ajoute-t-il, en plaisantant.

"En dehors de Ferrari, c’est vrai que c’est une marque incroyable, et c’est important pour Renault de s’associer avec une marque prestigieuse. C’est vrai que mon histoire avec McLaren peut aider en termes de relations, mais c’est la technique qui compte. On voudra éviter tout ce qu’on a vécu par le passé avec des critiques difficiles à accepter pour un constructeur. On espère des relations apaisées et constructives avec McLaren, aussi bien sur le plan technique que sur le plan marketing."

Evidemment le travail pour 2018 ne doit pas tarder. Il a même déjà commencé.

"Il y a déjà eu des échanges d’informations, notamment pour la conception de la voiture pour 2018, qui a déjà commencé."

Cyril Abiteboul a confirmé lui que McLaren disposerait du même moteur que Renault F1 et Red Bull.

"Nous n’avons pas la même politique que Mercedes. Tout le monde a le même moteur chez nous. Les équipes doivent juste s’adapter à l’intégration que nous avons choisi pour notre voiture."

"Equiper McLaren, c’est une grosse décision, une vraie décision stratégique, pas juste un mouvement tactique pour essayer de gagner de l’argent ou d’avoir accès à un pilote. C’est aussi un choix marketing, McLaren est une marque prestigieuse et c’est une association qui n’avait jamais existé. Pourquoi pas le début d’une longue histoire. Le travail est en cours à Viry, nous sommes même en avance par rapport à l’an dernier. On sait que le moteur sera au niveau des attentes. La performance est là, la fiabilité devrait être là. On a des raisons de penser que ce devrait être une association qui va bien fonctionner."

Abiteboul fait évidemment référence à Alonso. Il espère évidemment que l’Espagnol sera de la partie en 2018, ce qui est certain à 99,9% selon les dernières informations du paddock.

Info Formule 1

Photos

Vidéos