Formule 1

Pour son expérience, Prost a voulu tenter le pari de la Formule E

Pour comprendre avant tout

Recherche

Par Olivier Ferret

18 octobre 2018 - 09:42
Pour son expérience, Prost a voulu (...)

Avant de revenir en Formule 1 pour épauler, à 100% ou presque de son temps, l’équipe Renault F1, Alain Prost a voulu tenter l’aventure de la Formule E, en association avec Dams.

Le quadruple champion du monde admet que c’était un pari mais, avant tout, destiné à comprendre les enjeux pour l’avenir.

"C’était totalement un pari. Je pensais qu’il fallait y être. On s’est lancé avec Renault, en se disant qu’il fallait être dans les premiers. On regardait aussi les marchés de l’électrique dans le futur. Pour nous, Il n’y avait rien de mieux que d’être au cœur du problème pour le comprendre," commente-t-il dans les colonnes de Ouest France.

Il s’est désengagé de l’équipe en 2017.

"Je n’avais pas prévu de faire ça très longtemps… On ne pouvait pas bien tout gérer correctement, entre la F1, et la Formule E. J’étais actionnaire de l’équipe, ce qui implique la recherche de sponsors. Ce n’était pas seulement l’équipe, il y avait aussi les réunions pour l’avenir. C’était le moment pour moi d’arrêter."

Dans les paddocks, à la tête d’équipes, en Formule 1 et en Formule E, Alain Prost a touché à tout depuis qu’il a pris sa retraite de la F1 il y a 15 ans.

"Tout ça constitue une expérience. Pendant cinq de Prost Grand Prix, je n’ai jamais fait mon boulot normal. Mais c’était une expérience fabuleuse. Si on s’en remet, on profite de ces trucs-là. J’ai fait plein de choses, des missions pour le gouvernement… J’ai pu découvrir des choses incroyables, et je connais aussi les limites de certains systèmes."

expand_less