Formule 1

Pour Brawn, Vettel n’est définitivement ‘pas dans son assiette’

Ce qui va coûter les deux titres à Ferrari

Recherche

Par Valentin Vilnius

23 octobre 2018 - 18:05
Pour Brawn, Vettel n'est définitivement

Sebastian Vettel a commis, à Austin, une nouvelle erreur en début de course, celle qui lui coûtera définitivement le titre mondial : le pilote Ferrari est parti en tête-à-queue alors qu’il luttait contre Daniel Ricciardo. Reparti en milieu de peloton, l’Allemand est tout de même remonté à la 4e place, doublant Valtteri Bottas.

Les errements de Sebastian Vettel contrastent avec le week-end propre de Kimi Räikkönen, conclu par une victoire. De quoi donner encore plus de regrets au quadruple champion du monde…

Ce contraste n’a pas échappé à Ross Brawn, le manager sportif de la F1.

« Lors d’un week-end où Kimi Räikkönen a prouvé que la Ferrari était une fois de plus vraiment rapide, le revers de la médaille fut incarné par Sebastian Vettel, qui, de nouveau, a commis des erreurs. »

« Vendredi, il a commis une petite erreur, quand il a échoué à ralentir suffisamment sous drapeau rouge. Et il en a payé le prix avec une pénalité de trois places sur la grille. »

« Ensuite, en course, il s’est de nouveau accroché avec une Red Bull, celle de Daniel Ricciardo cette fois-ci. Et une fois de plus, le pire est arrivé à Sebastian Vettel. »

« Une nouvelle opportunité de réduire l’écart au championnat a été gâchée… surtout quand l’on voit ce que Kimi Räikkönen a fait dans l’autre voiture. Certainement, je ne peux pas jeter l’opprobre sur Sebastian Vettel, mais ces incidents ne peuvent plus être perçus comme des coïncidences. Ils ont tendance à indiquer, au contraire, que Sebastian Vettel n’est pas dans son assiette pour le moment. »

Ross Brawn sous-entend très clairement que si Sebastian Vettel n’avait pas été aussi erratique, Ferrari aurait pu damer le pion à Mercedes cette année.

« C’est dommage parce que cette année, Maranello a pu lui offrir une voiture vraiment compétitive, dès le début de la saison. Depuis le début de l’ère hybride, Mercedes n’avait jamais rencontré une opposition aussi relevée et n’avait jamais dû pousser son développement aussi loin – grâce au travail des gars de Ferrari, ce qui inclut les pilotes. »

« Maintenant, tout espoir de ramener le titre des pilotes en Italie s’amenuise et il est temps de faire nos calculs. Leur plus importante tâche à présent, est de découvrir comment aider Sebastian Vettel à tirer le maximum de son immense talent. Vous ne devenez pas quadruple champion du monde par hasard et Sebastian n’a définitivement pas oublié comment gagner. Dans un sport aussi compliqué que la F1, vous n’atteignez vos objectifs que si toutes les pièces du puzzle s’emboîtent. Si une seule pièce manque, tout est compromis. »

expand_less