Formule 1

Pneus Pirelli : les pilotes veulent des garanties

Les explications de Pirelli ne conviennent pas aux pilotes

Recherche

Par D. Thys

24 août 2013 - 09:43
Pneus Pirelli : les pilotes veulent (...)

Sebastian Vettel et Fernando Alonso ont été les victimes d’une crevaison hier à l’occasion de la première journée d’essais libres du Grand Prix de Belgique. Et les collègues de ces deux champions sont bien sûr très inquiets...

C’est le pneu arrière droit qui a crevé sur la Red Bull et la Ferrari et Pirelli explique cela par le fait qu’ils ont roulé sur des débris en piste, mais les pilotes ne semblent pas vraiment convaincus par cette explication.

Durant le briefing des pilotes, hier après-midi, il a été demandé à Charlie Whiting, délégué à la sécurité de la FIA et directeur de course, d’observer attentivement ce sujet et de s’assurer qu’il n’y a aucun problème de structure sur les pneus Pirelli. Whithing va examiner ces pneus en compagnie de Paul Hembery et Mario Isola, les deux responsables de Pirelli.

Le GPDA, l’association des pilotes, exprime sa grande inquiétude, mais laisse Charlie Whiting évaluer la situation. “Nous nous en remettons à Charlie, nous avons confiance en lui,” déclare les pilotes dans le communiqué diffusé par le GPDA.

“C’est une inquiétude et nous devons trouver une explication,” déclare Paul Hembery, le responsable de la compétition chez Pirelli. “Pour ce qui concerne la Red Bull, il semble que quelque chose ait frotté la surface du pneu avant de la percer. Sur le pneu de la Ferrari, il y a clairement deux trous sur le sommet de la bande de roulement. Nous allons maintenant observer ce qu’il y a sur le circuit entre les virages 13 et 15.”

“On ne peut pas faire grand-chose de plus, mais nous allons faire de notre mieux pour identifier la cause. Nous ne parlons pas ici d’un scénario tel que celui que nous avons vécu à Silverstone,” ajoute le directeur britannique.

Mark Webber fait la moue. “Nous avons besoin de réponses à nos questions et celle qui dit qu’il y a des débris n’est pas la bonne réponse.”

expand_less