Formule 1

Pirelli satisfait de son bilan 2017

Selon Isola, l’objectif a été atteint

Recherche

Par Elisabeth Nay

28 décembre 2017 - 13:03
Pirelli satisfait de son bilan (...)

La saison 2017 a vu des voitures plus rapides avec le nouveau règlement technique. Et qui dit nouvelles monoplaces, dit nouvelles gommes. Pirelli a eu du pain sur la planche non seulement pour s’adapter aux nouveautés et produire des pneus bien plus larges, mais aussi pour remplir les exigences attendues en termes de spectacle en piste.

Mario Isola, le responsable de la compétition automobile de Pirelli, est toutefois satisfait de la saison effectuée et révèle tout le travail qui a été réalisé.

"L’objectif de 2017 était complètement différent pour nous," reconnaît-il.

"Il y a 7 ans, nous avons été priés de faire des pneus qui se dégradaient davantage. L’idée était qu’il y ait plus d’arrêts aux stands et plus de spectacle. Le nouvel objectif, pour cette saison, était de construire des pneus plus constants, sans aucune surchauffe pour que les pilotes puissent attaquer."

"Nous avons dû re-concevoir complètement toutes les gommes et nous avons par conséquent créé une famille de pneus totalement nouvelle, et dotée de nouveaux matériaux. Cela a été un énorme défi, mais je suis heureux du résultat et je crois que nous avons atteint l’objectif de départ."

La firme milanaise a cependant été critiquée à plusieurs reprises, accusée d’avoir été trop conservatrice dans ses choix de gommes pour les circuits. Isola l’admet mais il y a une raison derrière ce choix.

"Puisque nous n’avions pas de données fiables sur les nouvelles voitures, nous nous sommes dirigés vers un choix plus conservateur en début d’année. Nous voulions aussi prouver que nous étions capables de construire des pneus qui ne se dégradent pas trop vite et qui surchauffent moins."

"Mais il faut toujours tenir compte des appuis aérodynamiques : lorsqu’une voiture suit une autre et perd de l’appui, on ne peut pas contrer ce phénomène seulement avec le grip des pneus. Alors, nous avons été tout d’abord conservateurs, puisque nous n’avions aucune donnée. Mais, durant la deuxième partie de la saison, nous avons été plus agressifs dans le choix des gommes."

"Nous avons écarté le pneu le plus dur alors qu’il était prévu sur certains circuits. Mais nous devions faire notre sélection parmi les 5 mélanges homologués en début de saison, ce qui nous a donc limité. Nous avons la possibilité de construire des pneus plus tendres et c’est la décision qui a été prise pour 2018."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less