Formule 1

Pirelli regrette une fin tronquée à Monaco

Le changement de pneus ne devrait pas être autorisé après le rouge

Recherche

Par Olivier Ferret

30 mai 2011 - 12:20
Pirelli regrette une fin tronquée à (...)

En brandissant le drapeau rouge à six tours de l’arrivée, le directeur de course de la FIA a involontairement coupé tout suspense à la fin de la course : les équipes ayant le droit de changer les gommes, cela a permis à Vettel de finir la course sans souci, alors qu’il n’était pas sûr et certain de pouvoir le faire avec ses vieilles gommes.

Pirelli souhaiterait que la règlementation évolue, comme le confie Paul Hembery à Autosport.

"Je comprends le point de vue de la sécurité mais je pense au point de vue des spectateurs. Beaucoup de personnes m’ont demandé pourquoi ils avaient le droit de changer. Cela a enlevé quelque chose à la course, la grande question était de savoir si les pneus de Vettel auraient pu tenir jusqu’au bout," commence Hembery.

"On ne comprend pas la règle et peut-être qu’il faut demander aux équipes si elles pensent qu’elles doivent être autorisées à changer de pneus. La distance de course est toujours la même. Les voitures sont stoppées et il y a même eu une voiture de sécurité. Je ne comprends pas pourquoi c’est autorisé de changer de pneus. Peut-être que je loupe quelque chose. C’est dommage que nous n’ayons pas pu voir la fin de ce qu’allait donner la stratégie des équipes," ajoute-t-il.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less