Formule 1

Pirelli prévoit entre un et deux arrêts demain... sur le sec

En Malaisie la pluie et la chaleur ne sont jamais loin

Recherche

Par Olivier Ferret

30 septembre 2017 - 16:15
Pirelli prévoit entre un et deux (...)

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton s’empare de la pole position du Grand Prix de Malaisie à l’issue de qualifications très serrées, disputées dans des conditions de chaleurs élevées, avec des températures de piste atteignant jusqu’à 40°C.

Les deux Mercedes, ainsi que la Ferrari de Kimi Räikkönen et la Red Bull de Max Verstappen franchissent le cap de la Q1 avec les seuls pneumatiques tendres qui s’étaient révélés environ 0’’8 moins performants au tour que les super-tendres en essais libres.

Dès lors, cette dernière gomme fut privilégiée durant tout le reste des qualifications qui se déroulèrent à 17 heures, soit deux heures plus tard que l’horaire de départ du Grand Prix.

"Le super-tendre fut utilisé durant toute l’heure de qualifications, à l’exception de quatre pilotes qui privilégièrent les tendres pour accéder à la Q2. Nous avons pu une nouvelle fois observer la tendance d’une amélioration des chronos grâce à des pneumatiques plus tendres que par le passé, la pole position ayant été en progression de plus de trois secondes par rapport à la référence établie en 2016," note Mario Isola.

"En dépit des contraintes supérieures engendrées sur la gomme et des plus hautes vitesses de passages en courbes – qui ont conduit à une amélioration constante du record – il est possible d’assister de nouveau à des stratégies d’un arrêt aux stands. Deux pit-stops pourraient être intéressants si les températures sont supérieures. La météo demeure cependant toujours difficile à prédire."

expand_less