Formule 1

Pirelli ne s’attend pas à voir plus d’un arrêt aujourd’hui en course

Le revêtement de Sotchi demeure glissant

Recherche

Par Olivier Ferret

30 avril 2017 - 09:43
Pirelli ne s'attend pas à voir plus (...)

Les qualifications se sont déroulées hier sur une piste sèche et par des températures élevées, le thermomètre affichant des températures de 26°C dans l’air et 40°C sur la piste lors du dernier segment.

Ferrari est la seule équipe à avoir chaussé les pneumatiques super-tendres durant les qualifications, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen accédant à la Q2 avec les gommes à flanc rouge.

Seules les enveloppes ultra-tendres ont ensuite été utilisées, et Ferrari monopolise au final les deux premières places de grille, s’étant déjà montrée aux avant-postes avec le même Vettel, le matin, à l’issue des EL3.

"La clé de ces qualifications fut la mise en température des pneumatiques durant le tour de chauffe. Certains pilotes ont ainsi choisi d’en effectuer un, et d’autres deux afin de s’assurer d’une performance optimale," explique Mario Isola, le directeur de la compétition de Pirelli F1.

"Dans son dernier run, Vettel boucla ainsi deux tours, Räikkönen un. Cette gestion précise de la gomme fut donc au centre de l’attention et permit d’assister à une séance qualificative très disputée, avec des écarts infimes au classement final."

"Outre ce phénomène, tout s’est parfaitement déroulé et les pneumatiques se sont comportés de la manière dont on les attendait. Enfin, comme par le passé, et en dépit de l’usure naturelle de l’asphalte au fil des ans, le revêtement demeure glissant. Nous devrions voir un seul arrêt en course dans des conditions normales."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less