Formule 1

Pirelli jouera l’agressivité en 2012, la Q3 inchangée

Des pneus plus tendres encore

Recherche

Par Olivier Ferret

12 novembre 2011 - 12:36
Pirelli jouera l'agressivité en 2012, (...)

Pirelli a commencé à Abu Dhabi l’évaluation de ses nouveaux pneus pour 2012. Le tendre expérimental testé hier par les pilotes devrait devenir le nouveau medium alors que le nouveau dur qui sera testé au Brésil sera lui plus rapide que le medium actuel. Le manufacturier italien se dirige donc vers des gommes plus tendres et plus agressives pour favoriser encore davantage le spectacle en piste.

"Le but pour l’an prochain est de pouvoir utiliser les quatre types de gommes sur toute l’année et ne pas se retrouver uniquement avec le tendre comme choix quasi obligatoire pour chaque circuit. Nous allons réduire les écarts entre les gommes et malgré cela les performances iront en amélioration. C’est ce qu’indiquent les premières données," explique Paul Hembery à Yas Marina.

Selon lui, le but est de réduire l’écart moyen entre chaque gomme de 1,2 seconde à l’heure actuelle à 8 dixièmes seulement en 2012.

Pirelli souhaiterait aussi que les équipes puissent utiliser davantage de trains de pneus le vendredi si elles le souhaitent. "Nous sommes en train d’étudier la possibilité de permettre aux équipes d’utiliser autant de trains de pneus que souhaité le vendredi, dans la limite du quota actuel. Ce serait surtout intéressant pour ces équipes qui sont éliminées très souvent dès la Q1 le lendemain et ne peuvent jamais utiliser tout leur quota. Les discussions sont en cours, nous verrons si ce sera adopté, mais c’est un sujet sensible. Il ne faut pas créer de désavantage sur le plan sportif."

Par contre Pirelli a été retoquée concernant la Q3 : la FOTA ne compte pas demander à la FIA des aménagements pour éviter que certains pilotes ne roulent pas en Q3 afin de préserver des pneus neufs en vue de la course. "Lors de la Commission F1, la vision globale est que le format actuel est satisfaisant," confirme Martin Whitmarsh. "Le consensus est donc de garder les qualifications inchangées dans leur mode de fonctionnement."

Ross Brawn renchérit : "Honnêtement, je pense que la possibilité tactique de ne pas rouler pour les équipes qui ne peuvent pas jouer la pole ajoute une dimension intéressante. Le spectacle actuel est déjà très bon dans ce domaine."

expand_less