Pirelli conclut ses essais pour 2017 à Abu Dhabi

3 voitures, 331 tours, 96 pneus différents !

Recherche

Par Olivier Ferret

29 novembre 2016 - 19:16
Pirelli conclut ses essais pour (...)

La dernière journée consacrée aux tests des pneumatiques 2017 (ce qui porte le total à 24 jours d’essais) a permis d’observer l’évolution – conjointe – en piste des voitures « hybrides » de Mercedes, Red Bull et Ferrari. Ces monoplaces de la saison 2015 ont en effet été modifiées pour simuler les effets de la future réglementation qui doit mener à une baisse de cinq secondes des chronos enregistrés l’an passé.

Afin de concevoir la meilleure enveloppe possible pour composer avec l’augmentation de la charge aérodynamique, Pirelli a testé nombre de mélanges et de structures différentes, poursuivant aujourd’hui ce travail à Yas Marina, de 9h00 à 18h00, sur une piste sèches et avec des températures élevées.

Les trois voitures ont cumulé 331 tours, soit l’équivalent de 1839 kilomètres, ou six fois la distance du Grand Prix d’Abou Dhabi. 96 pneumatiques prototypes différents ont ainsi pu être évalués et les teams ont adopté différents set-up afin de maximiser les données recueillies.
Kimi Räikkönen était à pied d’œuvre chez Ferrari, Lewis Hamilton et Pascal Wehrlein chez Mercedes, tandis que Daniel Ricciardo et Max Verstappen se sont relayés chez Red Bull.

"Cinq pilotes ont été mis à contribution lors de cette dernière journée d’essais des pneumatiques prototypes 2017, et pour la première fois les trois monoplaces ont pris conjointement la piste," indique Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

"Le plus dur du travail débute désormais, puisqu’il va nous falloir rassembler et analyser le résultat de 24 jours de tests, de qui représentent environ 12 000 kilomètres parcourus, afin de définir les produits les mieux adaptés à la saison prochaine, qui débutera avec les monoplaces 2017 au mois de février. Cette dernière séance à Abou Dhabi s’est déroulée selon notre programme, et grâce aux monoplaces hybrides des écuries Mercedes, Red Bull et Ferrari, nous avons pu recueillir les dernières données dont nous avions besoin. Sans elles, il nous aurait été impossible de mener à bien un programme de développement aussi intensif."

Autres photos :

Info Formule 1

Photos

Vidéos