Formule 1

Pirelli conclut la saison avec 2 nouveaux pneus

Un nouveau tendre et un pneu expérimental

Recherche

Par Olivier Ferret

21 novembre 2011 - 16:44
Pirelli conclut la saison avec 2 (...)

Après 18 courses disputées et 5488 kilomètres bouclés à ce jour, Pirelli est sur le point de conclure une remarquable saison se caractérisant par un nombre record de dépassements en piste depuis la création du Championnat du Monde de Formule 1, il y a 61 ans. C’est sur le circuit de Sao Paolo, offrant régulièrement des courses plus animées les unes que les autres, que Pirelli se concentrera ce week-end sur son futur, avec deux nouveaux composés qui feront leurs débuts en course.

Les pilotes bénéficieront de deux trains de pneumatiques durs expérimentaux supplémentaires, testés préalablement par Lucas di Grassi sur la monoplace Toyota TF109 de Pirelli lors d’essais à Jerez et Barcelone plus tôt cette saison. Un mélange considérablement plus tendre que le mélange dur actuel, utilisé dans le cadre de la préparation du manufacturier italien en vue de la saison 2012, comme lors des essais libres d’Abu Dhabi, où un mélange tendre expérimental avait été testé.

Ce sont le composé tendre P Zero Jaune et le medium P Zero Blanc qui ont été choisis pour le Grand Prix. Cependant, le mélange tendre est un nouveau composé, testé par les équipes lors des essais réservés aux jeunes pilotes à Abu Dhabi la semaine dernière, et lors des essais libres du week-end du Nürburgring.

Interlagos est connu pour ses fans passionnés, ainsi que l’important dénivelé de la piste, où l’on tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. L’un des points clés du circuit pour les pilotes comme pour les pneus est la dernière série de virages commençant au virage 10, qui mène vers un long gauche en montée imposant des forces considérables sur les pneus et le cou des pilotes.

Les grosses averses sont un phénomène courant en ce moment au Brésil, et la course pourrait se trouver fortement animée par de brusques changements de météo. Comme toujours, Pirelli amènera le pneu pluie P Zero Orange ainsi que l’intermédiaire P Zero Bleu. Les pilotes auront au total cinq trains d’intermédiaires à disposition (quatre s’il ne pleut pas le vendredi) et trois jeux de pneus pluie pour le week-end de Grand Prix.

Paul Hembery : “Les préparatifs pour la saison 2012 suivent leur cours et il sera vraiment intéressant de recueillir les impressions des pilotes sur les nouveaux composés durs et tendres que nous allons tester au Brésil. Nous avons déjà collecté énormément d’informations sur le nouveau composé tendre lors des essais réservés aux jeunes pilotes, et il sera important de comparer les informations à celles de conditions de courses. Il est important de ne pas se laisser distraire par le nom des pneus, cependant : ce que nous appelons un « tendre » actuellement pourrait devenir un « medium » l’an prochain, et c’est la raison pour laquelle nous faisons ces tests. D’une façon générale, l’approche pneumatique sera moins conservatrice l’an prochain, la seconde moitié de la saison ayant démontré à quel point les équipes ont compris nos produits. Cela nous a permis de faire des choix agressifs comme celui des tendres et des supertendres en Corée. Nous sommes ravis de conclure la saison au Brésil : il ne s’agit pas seulement d’un circuit légendaire avec une atmosphère incroyable. C’est également un marché crucial pour Pirelli ».

Bruno Senna (Lotus Renault) : « Interlagos est un circuit très exigeant, il s’agit de l’un des rares tracés de la saison où l’on court dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. C’est également une piste plus étroite et bosselée que la plupart des circuits sur lesquels nous courons de nos jours. Les pneus arrière seront très sollicités, principalement en raison des importantes zones de traction, du dénivelé et des températures élevées en piste, le tout sur une surface assez abrasive. Nous savons qu’il s’agira d’un week-end difficile pour nous, la majorité des virages se prenant à basse vitesse et nous n’avons pas été particulièrement performants sur ce genre de tracé. Mais nous pouvons finir la saison sur une note positive et, espérons-le, marquer des points. Il y a bien sûr toujours un risque d’instabilité météo, et cela rendra la course encore plus excitante. »

LES NOTES TECHNIQUES :

- Un tour d’Interlagos fait 4.309 km. La longueur prévue pour la course est de 71 tours. La surface de la piste est particulièrement bosselée, ce qui rend les choses difficiles en termes de traction pour les pneus et accroît les exigences physiques sur les pilotes.

- Interlagos est un autre circuit inconnu pour Pirelli, avec en prime de nombreux facteurs importants à prendre en compte, tels que la météo. Cependant, Interlagos ne devrait pas être trop exigeant avec la structure du pneu, en raison de la relative absence de charges latérales, à l’exception du dernier secteur.

- La grande variété de virages à haute et basse vitesse ainsi que le gros dénivelé et l’altitude importante de la piste rendent la mise au point des réglages aérodynamiques difficile. Il faudra une nouvelle fois un bon compromis. Le dernier secteur du tour est l’un des plus importants pour réaliser un bon chrono et est souvent privilégié par les équipes au moment de choisir le set-up.

expand_less