Pirelli : Di Grassi prend la défense de son employeur

Des pneus intéressants pour le spectacle

Recherche

Par Olivier Ferret

30 avril 2012 - 13:08
Pirelli : Di Grassi prend la défense (...)

Nico Rosberg avait déjà indiqué hier qu’il aimait le nouveau défi posé par les pneus Pirelli, et ces paroles sont venues en opposition des critiques formulées à l’issue du Grand Prix de Bahreïn par Michael Schumacher, qui se plaignait de devoir rouler sous ses possibilités parce que préserver les pneus est devenu plus important en course que d’attaquer.

Aujourd’hui c’est Lucas di Grassi qui est venu défendre Pirelli et la conception de ses gommes, en toute logique puisque le Brésilien est employé comme pilote d’essais par la marque et c’est lui qui a développé les gommes utilisées cette année.

"Dans un sens, Michael a raison," commence par dire Lucas di Grassi. "Vous ne pouvez allez à fond à 100% tout le temps avec les pneus actuels parce qu’ils sont conçus pour mettre en valeur une stratégie pendant les courses. Les pilotes doivent penser davantage aux parties de la course dans lesquelles ils doivent utiliser au mieux leurs pneus."

Le Brésilien pense qu’une grande partie de la belle bataille que promet cette saison 2012 est à mettre au crédit de son employeur. "Le championnat est très équilibré, ce qui est bon pour tout le monde, surtout le public. C’est en partie parce que Pirelli a été capable d’utiliser les données de l’an passé pour prendre les bonnes décisions cette année."

Vitantonio Liuzzi, qui n’est plus en F1 cette année, continue à suivre les Grands Prix de près, en espérant faire son retour en 2013. Il soutient également la position prise par Pirelli. "C’est toujours un challenge pour les pilotes et les ingénieurs de régler correctement la voiture et de sortir le maximum des pneus. Les pneus ne crèvent pas, il n’y a pas de blistering, mais la situation reste délicate à gérer. Nous devons applaudir Pirelli pour le travail qu’ils ont fait."

Info Formule 1

Photos

Vidéos