Formule 1

Pirelli : Certaines équipes n’ont pas respecté nos recommandations

Tout s’est bien passé quand même

Recherche

Par Olivier Ferret

27 octobre 2013 - 15:14
Pirelli : Certaines équipes n’ont (...)

Sebastian Vettel (Red Bull) est devenu le plus jeune quadruple champion du monde de l’histoire de la Formule 1, en remportant le Grand Prix d’Inde. Il devient seulement le quatrième pilote de l’Histoire à remporter autant de couronnes mondiales, trois d’entre elles ayant été acquises avec les pneus Pirelli. Vettel a remporté la course grâce à une stratégie en deux arrêts, prenant le départ en pneus tendres P Zero Jaune, puis réalisant deux relais avec les medium P Zero Blanc. Cette victoire fait également de lui l’unique vainqueur du Grand Prix d’Inde à ce jour, avec trois succès en autant d’éditions.

Le top 10 de la grille a adopté toute une palette de stratégies : six pilotes - dont Vettel, poleman - ont débuté en tendres, et quatre sont partis en medium. La Red Bull de Mark Webber était la mieux placée sur la grille des monoplaces en medium au départ (P4). Il s’agissait de la meilleure position en qualifications pour une monoplace chaussée du mélange le plus dur sur un weekend de course.

Les premiers arrêts aux stands sont intervenus à la fin du premier tour, avec la Force India de Paul di Resta et la Toro Rosso de Jean-Eric Vergne, passant du tendre au medium. Vettel les imita au terme du second tour, passant également au mélange medium et cédant la tête de la course à Felipe Massa (Ferrari), qui devint quelques instants le seul leader de l’Histoire du Grand Prix d’Inde autre que Vettel.

Massa est passé par les stands au 8ème tour, laissant la tête à Webber. L’Australien s’arrêta au 28ème passage pour les tendres, redonnant la tête à Vettel. Le dernier arrêt de l’Allemand est intervenu au 31ème tour, une boucle avant son coéquipier, qui repassa le mélange medium. Il ne put cependant boucler la course, victime d’une défaillance mécanique au 39ème passage.

"Avec une différence de temps au tour notable entre les deux mélanges, la stratégie fut aux avant-postes de ce Grand Prix d’Inde plein d’actions. Nous avons vu des approches très différentes de part et d’autre de la grille, selon que les pilotes partaient en pneus tendres ou mediums," note Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

"On a aussi vu plusieurs équipes diviser leurs stratégies entre les deux voitures afin de couvrir toutes les possibilités. L’arrêt de Sebastian Vettel, tôt en course, lui a permis d’éviter ses rivaux directs sur la même stratégie, mais Webber est parvenu à gagner des positions en piste en restant dehors plus longtemps. Cela a globalement illustré comment ont fonctionné les différentes stratégies."

Pirelli avait issu une alerte de sécurité avant la course. Alerte non respectée, notamment par Lotus qui a fait rouler Grosjean près de 45 tours avec les médiums contre 35 selon la recommandation.

"Nous sommes malgré tout déçus de voir que des équipes sont allées envers nos recommandations en utilisant les mélanges plus longtemps que nous ne l’avions conseillé. Mais félicitations par-dessus tout à Sebastian et Red Bull pour leur quatrième titre consécutif : une démonstration de leur extraordinaire habileté dans tous les domaines sur toute la saison, notamment quand il s’agit d’utiliser les pneus et de définir des stratégies avantageuses."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less