Formule 1

Pas de retour prévu à Sepang avant cinq ans

Le Grand Prix de Malaisie n’est pas rentable

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 septembre 2017 - 16:47
Pas de retour prévu à Sepang avant (...)

Le Grand Prix de Malaisie est la deuxième course d’asie la plus ancienne après le Japon et la 19e édition, disputée ce dimanche, sera la dernière puisque le promoteur n’a pas renouvelé son contrat avec la F1. Le directeur du circuit a confirmé que la Formule 1 ne reviendrait pas avant plusieurs années à Sepang.

"C’est le dernier Grand Prix, nous faisons une pause et il faudra au moins cinq ans avant que nous revenions. C’est à 200% notre dernier Grand Prix de Formule 1. Même si la F1 devenait gratuite pour nous, nous ne le ferions pas. Pas tout de suite."

"Les retours ne sont pas positifs pour la Malaisie" explique Razlan Razali. "Cela inclut la quantité de spectateurs. Nous remercions le gouvernement pour ces 19 années d’organisation de la F1 en Malaisie. Nous pourrions leur dire de continuer mais en tant que directeur du circuit, la durabilité est importante. Nous devons faire une pause avec la F1".

La Malaisie a toujours eu du mal à rencontrer un vrai succès avec la Formule 1 et le contraste provoqué par le succès resplendissant de la course de Singapour a relégué le Grand Prix à Sepang au rang de gouffre financier, comme l’étaient avant elle Yeongam ou Jaypee, qui ont déjà quitté le calendrier. Seules trois courses asiatiques resteront au calendrier avec son départ.

"Le déclin du nombre de spectateurs a commencé quand Singapour est arrivé au calendrier, sans aucun doute. L’an dernier, nous avons eu le pire nombre de spectateurs de notre histoire et la moins bonne exposition médiatique. Il est temps de s’arrêter".

"Je pense que ne pas avoir de pilote de Formule 1 malaisien contribue à son déclin car les Malaisiens veulent voir un pilote local rouler. Nous avions déjà vendu toutes les places en tribune pour le Grand Prix de Moto GP il y a un mois" rappelle-t-il, précisant que trois Malaisiens roulent dans les catégories moto.

Il avoue également que les chiffres ne sont pas bons malgré la réduction du prix et le fait que cette course sera la dernière à Sepang : "Nous avons vendu 65% de billets en plus. C’est bien car c’est la dernière course ici et nous avons réduit le prix du billet pour les Malais de 82%. Cependant, nous ne sommes même pas au complet. Nous nous attendons à remplir les tribunes à 80%".

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less