Officiel : Honda reste en Formule 1 avec Toro Rosso !

L’équipe italienne va servir de laboratoire pour Red Bull

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 septembre 2017 - 12:40
Officiel : Honda reste en Formule 1 (...)

L’association entre McLaren et Renault, discutée depuis peu mais finalement réalisée, présentait deux problèmes : l’incapacité de Renault à fournir trois équipes (en plus de la sienne) et les difficultés de Honda à trouver un autre client. Deux problèmes qui ont été résolus avec une seule solution qui est l’association entre Toro Rosso et Honda.

Le départ du giron Renault pour Toro Rosso signifie qu’une place y est disponible pour McLaren tandis que Honda évite de repartir par la petite porte en trouvant refuge avec l’écurie italienne qui avait pourtant refusé de travailler avec le motoriste japonais.

Il s’avère que Franz Tost et ses troupes n’ont pas franchement eu le choix puisque Red Bull a un plan avec Honda et celui-ci passe par le développement d’un moteur qui est pour le moment très insuffisant en termes de performance et de fiabilité auprès de Toro Rosso. L’idée est d’avancer conjointement avec Honda et Ilmor, qui est désormais impliqué dans le projet du motoriste, et de développer le moteur de manière à ce qu’il soit au niveau de la concurrence en 2019 pour équiper Red Bull qui récupérerait alors le statut d’équipe privilégiée qu’elle aura du mal à trouver avec Renault.

En attendant, c’est Toro Rosso qui essuie les plâtres et évite à Red Bull de subir ce que vient de vivre McLaren pendant trois ans. Si toutefois ces trois dernières années commencent à payer, Toro Rosso pourrait limiter la casse et McLaren se mordre les doigts d’avoir quitté Honda une année trop tôt.

Si toutefois les difficultés se poursuivent, Toro Rosso aura été la grande perdante de ce jeu de chaises musicales en récupérant le moins bon moteur du plateau et en perdant en même temps son meilleur pilote, Carlos Sainz, qui va s’engager avec Renault. Il faut donc espérer pour la petite Scuderia que Honda fera des progrès notables d’ici à 2018, quitte à frustrer McLaren de s’être précipitée dans les bras de Renault.

Info Formule 1

Photos

Vidéos