Formule 1

Nick Wirth va payer la note pour Virgin Racing

Il prend la responsabilité de l’erreur de conception

Recherche

Par Franck D.

31 mars 2010 - 14:07
Nick Wirth va payer la note pour (...)

Nick Wirth a indiqué aujourd’hui que sa société, Wirth Research, payera la note pour l’erreur de conception du réservoir de la Virgin Racing VR-01, trop petit pour espérer finir les courses à un rythme normal. Branson avait indiqué à Melbourne que c’était au fournisseur de régler le souci, et le fournisseur c’est aussi le directeur technique de l’équipe, Nick Wirth.

"Lorsque vous concevez une voiture, vous le faites en connaissant les règles et en jouant avec les limites. Mais entre le moment de la conception du châssis et sa fabrication, des choses ont changé" explique Nick Wirth. Il mentionne notamment le fait que les équipes n’ont plus le droit de refaire le plein sur la grille comme c’était prévu à la base. Ensuite l’essence à haute densité a finalement été abandonnée, le plus gros coup dur selon lui. Enfin, les règles sur les crash tests ont évolué en octobre dernier et Wirth a du se résoudre à utiliser un peu de l’espace alloué au réservoir pour pouvoir être certain de passer le crash test avec succès.

"Nous espérions aussi que la consommation d’essence du Cosworth diminuerait, mais ils ne nous ont rien garanti là-dessus. Au final, les chiffres de Bahreïn sont ceux qui étaient prévus au départ, Cosworth n’est donc pas responsable" poursuit Nick Wirth.

"Nous sommes les fournisseurs, cela n’a donc rien à voir avec le moteur ou le fournisseur d’essence. C’est à nous de régler cela, à nous de régler la note. L’équipe ne paiera pas pour ce problème. Il est de notre responsabilité que la voiture puisse finir un Grand Prix. Nous étions arrivés à Bahreïn en sachant que nous aurions un problème avec la taille du réservoir, mais il nous a fallu le constater" ajoute Wirth. La somme estimée pour la modification des deux voitures est d’environ 1 million et demi d’euros...

Les modifications du châssis VR-01 seront prêtes pour Barcelone. Le réservoir sera augmenté d’une vingtaine de litres et la voiture sera donc un peu plus longue. L’équipe de Wirth Research doit également résoudre un problème d’alimentation en essence, les pompes n’arrivant pas à puiser au fond du réservoir. Glock et Di Grassi doivent donc se qualifier en emportant 30 litres d’essence au minimum.

"C’est un problème supplémentaire à résoudre, nous traitons les problèmes les uns après les autres. Les problèmes d’hydrauliques sont maintenant réglés. Pour le moment nous ne pouvons pas rallier l’arrivée, même avec le mode le plus économe en essence. Il y a bien des techniques issues de l’Endurance pour économiser le carburant mais ce n’est pas de la F1. Nous sommes là pour courir. C’est frustrant car sans cela nous serions devant notre adversaire principal (NDLR : Lotus), en qualifications. C’est pour cela que je reste calme" conclut le directeur technique de Virgin Racing.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less