Formule 1

Newey veut redonner de la place à la créativité en Formule 1

Moins d’ingénieurs, moins de ressources

Recherche

Par Olivier Ferret

2 janvier 2017 - 18:01
Newey veut redonner de la place à la (...)

Adrian Newey, le consultant technique de Red Bull Racing, pense que la Formule 1 doit revoir sa copie lors des prochaines années et redevenir un affrontement entre équipes et non entre constructeurs / motoristes.

Le Britannique souligne à nouveau l’importance prise par la technologie hybride dans la catégorie reine, au point que les moteurs ont été prédominants dans les résultats, notamment en 2014 et en 2015.

"Mon opinion personnelle, et je suis sûr qu’elle sera très controversée, c’est que cette technologie n’est qu’un argumentaire marketing. Ces constructeurs disent que cela améliore leurs voitures de route. Si c’est bien le cas alors ces constructeurs, dans cinq ans au plus, devraient être clairement devant tous leurs concurrents dans le secteur automobile ! Mais, d’une certaine façon, je soupçonne que ce ne sera pas le cas," lance Newey.

"La F1 est-elle une vitrine technique pour les constructeurs automobiles, de leur prouesse dans le domaine des moteurs par exemple, ou est-ce un spectacle qui doit impliquer l’homme et la machine ?" se demande-t-il.

"Selon moi, la F1 devrait être une bataille de pilotes et de créativité des ingénieurs, ce qui signifie que cela ne devrait pas être purement une bataille de ressources, ce qui est devenu peu à peu la tendance du côté du recrutement sans cesse croissant d’ingénieurs."

"Il serait tout à fait possible d’élaborer un ensemble de règles qui récompenserait la créativité plutôt que, simplement, le nombre de personnes. Un plafond budgétaire est très difficile à mettre en œuvre, mais vous pourriez trouver des restrictions de ressources, certainement du côté du châssis."

Pour favoriser cette créativité, Newey est ainsi favorable à des restrictions sur les recherches aérodynamiques, un point fort de Red Bull.

"Vous pouvez restreindre les ressources dédiées à la recherche beaucoup plus lourdement que ce que nous faisons actuellement. On pourrait interdire les souffleries, restreindre beaucoup plus l’utilisation de la dynamique des fluides par ordinateur. Ainsi, avec moins de ressources il ne serait pas utile d’avoir tant d’ingénieurs puisqu’ils ne pourraient pas matériellement tester toutes ces idées."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less