Newey et Horner se souviennent de Senna

Un homme qui les a marqués

Recherche

Par D. Thys

4 mai 2014 - 18:10
Newey et Horner se souviennent de (...)

Le directeur technique de Red Bull, Adrian Newey, a eu quelques mois pour découvrir qui était vraiment Ayrton Senna puisqu’il était le responsable technique de Williams lorsque le champion brésilien a rejoint cette équipe au début de la saison 1994.

Adrian Newey affirme par exemple que Senna ne profitait pas d’un aspect particulier du règlement technique pour dominer la concurrence, mais qu’il pouvait s’adapter à toutes les situations comme le font toujours certains des plus grands champions de F1.

“Les gens disaient qu’il avait un style comme ils le disent pour tous les grands personnages, mais je ne suis pas convaincu de cela,” déclare Adrian Newey. “Les pilotes adaptent leur style de pilotage à la voiture qu’ils ont et aux règles techniques du moment. Lorsqu’il y avait des moteurs turbocompressés, on disait de Senna qu’il arrivait à mieux utiliser son moteur et que lorsqu’il sortait des virages, son turbo était déjà en action, mais lorsque les turbos ont été interdits, on pouvait penser qu’il allait devenir un pilote moyen, mais cela n’a pas été le cas.”

“Il adaptait son style de pilotage, il trouvait toujours une autre façon de gagner du temps. Selon moi, c’est parce qu’il avait une bonne compréhension de ce qui se passait avec la voiture. Il avait les capacités mentales pour piloter la voiture tout en analysant tout ce qui se passait et cela lui permettait de s’améliorer tout le temps. Je me souviens que lorsqu’il est arrivé chez Williams, il voulait voir la maquette de la voiture dans la soufflerie et voir ce que nous faisions dans l’usine afin de comprendre notre philosophie de développement,” ajoute Newey.

Pour Christian Horner, directeur de l’équipe Red Bull, c’est plutôt en tant que fan qu’il a admiré les qualités du champion brésilien.

“A l’époque, Ayrton Senna était un héros pour moi. J’étais plutôt fan de Nigel Mansell et il y avait une grande rivalité entre lui et Senna vers la fin des années 1980 et au début des années 1990. Lorsque Nigel s’est retiré, ma préférence est allée vers Senna,” raconte Horner.

“J’ai eu le plaisir de le rencontrer une fois. J’étais passé sous une clôture à Silverstone pour assister à une séance d’essais privés avant le Grand Prix de Grande-Bretagne et je n’oublierai jamais d’être tombé face-à-face avec lui. Que pouvais-je dire à quelqu’un qui était considéré comme un Dieu en F1 ? Je lui ai seulement demandé de me parler de son expérience du karting, car c’est ce que je faisais à l’époque. Il m’a répondu et ensuite il ‘a posé beaucoup de questions. A partir de ce jour-là, je suis devenu un très grand fan de Senna,” ajoute Christian Horner.

Info Formule 1

Photos

Vidéos