Newey : Red Bull a encore une marge de progression

Et un règlement modifié à apprivoiser

Recherche

Par Olivier Ferret

29 décembre 2011 - 14:53
Newey : Red Bull a encore une marge (...)

La Red Bull RB7 a été proche de la perfection en 2011 : rapide sur tout type de terrains, y compris les circuits à hautes vitesses pourtant peu favorables au V8 Renault, la monoplace conçue par Adrian Newey a été le rêve de tout pilote. Et pourtant le directeur technique de Red Bull pense qu’il y a encore une marge de progression.

"Tout ce que l’on peut faire c’est chercher nos faiblesses de cette année pour essayer de les améliorer. Il nous reste des domaines dans lesquels nous pouvons progresser et comme toujours ce sera la course au développement pendant l’hiver. Il y a aussi les changements de règlement, surtout les restrictions concernant la position des échappements et les cartographies moteur : l’impact des échappements sur l’aérodynamique est proche de zéro maintenant," indique Newey à Autosport.

Un renversement de la hiérarchie est-il possible sur ce point de règlement, un des rares qui ait été modifié. "Tout le monde va travailler pour rattraper les appuis perdus dans cette histoire. Celui qui arrivera avec les meilleures solutions sera probablement le vainqueur l’année prochaine."

Ferrari et McLaren ont été piqués au vif par la domination de la RB7. "Je ne sais pas, c’est possible. Je ne peux pas commenter sur ce que les autres pensent ou ce sur quoi ils travaillent. Tout ce que je peux dire c’est que nous restons fidèle à notre manière de faire : tête baissée en s’occupant uniquement de nos affaires pour faire le meilleur travail possible pendant l’hiver et on verra où cela nous mènera."

Newey rappelle que tout peut encore changer après les essais hivernaux. La meilleure preuve en est que Ferrari semblait en grande forme l’hiver dernier lors des tests avant de sérieusement rentrer dans le rang à la première course... tout le contraire de McLaren !

"On ne peut jamais prévoir ce qui va se passer, même pendant les essais vous n’êtes jamais vraiment sûr. Il semblait que Ferrari allait être notre rival principal alors que McLaren souffrait avec ses échappements. Mais chez McLaren ils ont fait un très bon et très dur travail pour copier notre système entre le dernier test et la première course, leur performance à Melbourne était donc inattendue. Après cela c’était la course au développement habituelle."

Info Formule 1

Photos

Vidéos