Formule 1

Michelin se penche sur la saga des pneus Pirelli explosés

Le manufacturier français en profitera-t-il ?

Recherche

Par

31 août 2015 - 11:46
Michelin se penche sur la saga des (...)

Après les incidents de pneumatiques Pirelli en Belgique, c’est maintenant au tour de Michelin de commenter l’affaire. Les deux manufacturiers sont en effet en compétition pour endosser le rôle de fournisseur exclusif de pneus en Formule 1, et certains pensent que les récents éclatements de pneus pourraient bénéficier à Michelin.

«  Je veux savoir ce qui s’est passé à Spa, déclare le directeur de la compétition Michelin, Pascal Couasnon. Je ne peux pas commenter parce que nous ne disposons pas des données et tout ce que je peux dire, c’est qu’on peut apprendre beaucoup de cet incident. »

« Produire des pneus qui durent 10 tours n’aurait aucun sens pour nous. Un pneu de Formule 1 devrait être capable de durer au moins un tiers de la course, si ce n’est deux. Il faut que nous en discutions avec les ingénieurs et Bernie Ecclestone. Nous devons proposer aux pilotes des gommes avec lesquelles ils pourront tirer 100% du potentiel de leur voiture, pas 70. »

Michelin essaie par tous les moyens de faire adopter des gommes plus durables avec des roues de 18 pouces, mais « nous savons qu’atteindre un compromis qui satisfasse tout le monde est une tâche délicate. Le défi est d’y parvenir ensemble avec les ingénieurs des voitures. »

Couasnon espèrerait une décision de la FIA concernant le fournisseur de pneus pour 2017 d’ici quatre à cinq semaines.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less