Formule 1

Mercedes entre déception et soulagement après les qualifs

Ce n’est pas parfait, mais ça aurait pu être pire

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 octobre 2018 - 09:11
Mercedes entre déception et soulagement

Toto Wolff s’est montré impressionné par le niveau des Red Bull après la pole position de Daniel Ricciardo, et admet que la séance qualificative était passionnante, même si Lewis Hamilton n’est que troisième, et Valtteri Bottas seulement cinquième.

"Une séance de qualifications fantastique avec les trois meilleures équipes regroupées en deux dixièmes de seconde" déclare Wolff. "Mes félicitations à Daniel, qui a eu beaucoup de mal lors des dernières courses."

"En tant qu’équipe, nous pouvons être satisfaits de la façon dont nous nous sommes rétablis, nous n’étions nulle part vendredi. Partir de la deuxième ligne avec Lewis n’est peut-être pas la pire chose à faire avec la longue ligne droite, il aura certainement une chance de dépasser avant le premier virage."

Hamilton étant plus proche que jamais de la couronne, Wolff vise déjà un résultat qui mettrait Mercedes en bonne position pour le titre constructeurs : "Du point de vue des constructeurs, c’est bien d’avoir chacune de nos voitures devant une Ferrari sur la grille de départ, mais elles sont tellement rapides dans les lignes droites que les garder derrière ne sera pas facile. La course jusqu’au premier virage promet d’être passionnante."

Le directeur technique de l’équipe, James Allison, est partagé entre le résultat brut de ses monoplaces et la progression de celles-ci entre la première journée d’essais et la séance qualificative.

"Notre équipe s’est fixé des standards élevés ces dernières saisons, c’est donc assez inhabituel d’être heureux des troisième et cinquième positions en qualifications. Mais après nos problèmes de vendredi, et le problème mécanique de Valtteri lors des Libres 3, ce résultat représente une belle manière de se reprendre," confie-t-il.

Mercedes avait rencontré des problèmes techniques vendredi, notamment avec son moteur, des soucis causés par l’altitude très élevée du circuit.

"Nous avons fait du bon travail du côté du V6 entre vendredi et samedi, pour retrouver un bon niveau de puissance et de refroidissement avec cet air moins dense. Du côté du châssis, les ingénieurs de piste ont réussi à trouver de meilleurs réglages pour les virages lents."

Pour Allison comme pour son patron, la course de ce dimanche s’annonce difficile à gagner.

"Nous ne nous faisons pas d’illusion, ce sera compliqué, les Red Bull sont très en forme et devant nous, alors que les Ferrari sont au même niveau que nous. Nous partons en plus tous avec les mêmes pneus, les ultra tendres, il faudra donc être très fin en stratégie pour tenter de prendre l’avantage."

expand_less