Formule 1

Même s’il rejoint Renault, Ocon restera dans le giron Mercedes

Il se dit très heureux du soutien de Mercedes pour le moment…

Recherche

Par A. Combralier

1er août 2018 - 11:17
Même s’il rejoint Renault, Ocon (...)

Esteban Ocon assurait jeudi dernier, comme nous vous le relations, n’être « pas inquiet » pour son avenir, en dépit de la grande incertitude qui entoure le sort de Force India. Le Français est en effet courtisé par Renault, qui pourrait le signer pour l’an prochain voire dès le Grand Prix de Belgique.

Esteban Ocon demeure aujourd’hui un pilote du giron Mercedes, même s’il est vrai que l’horizon à Brackley est bouché depuis que Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont prolongé (avec une option pour 2020 du côté du Finlandais).

Le pilote Force India n’est-il pas déçu de voir que Toto Wolff n’ait pas fait appel à lui l’an prochain ?

« Non, j’ai su avant les journalistes que Mercedes allait prolonger ces deux contrats avant ! Je savais tout cela. Les boss ont des plans pour moi. J’imagine qu’ils veulent que je gagne en expérience avant de me mettre dans la voiture. »

Que ce soit chez Ferrari ou Mercedes, les directeurs des écuries de pointe semblent traditionnellement rétifs à titulariser de jeunes pilotes, ce qui nuit bien sûr à la carrière d’Esteban Ocon…

« Mercedes est très douée lorsqu’il s’agit de choisir ses pilotes. Je le pense parce que Mercedes gagne beaucoup de courses ! Mais nous verrons. Peut-être que si Charles Leclerc va chez Ferrari, et qu’il y performe bien, alors… peut-être que ça prouvera que de plus jeunes pilotes peuvent aussi être à l’avant. Mais tant qu’il n’y aura pas de preuve tangible à cela, la situation restera la même, bien sûr. »

Esteban Ocon semble oublier que son ancien rival en F3, Max Verstappen, 20 ans, a prouvé qu’il était capable de gagner des courses…

C’est d’ailleurs après son titre en F3, en 2014, qu’Esteban Ocon, qui affrontait un avenir incertain, a été appelé par Mercedes…

« Depuis lors, ma relation avec eux est formidable. Toto m’a choisi à un moment crucial dans ma carrière, a trouvé une solution avec Fred Vasseur et m’a aidé à atteindre la F1. Pour le moment je suis très heureux avec Mercedes, très heureux de leur soutien. Nous sommes tout le temps en contact. Il ne se passe pas une semaine sans un appel téléphonique entre nous, avec James Vowles ou avec Toto Wolff. Nous nous appelons tout le temps, c’est fantastique. Ils me donnent leur opinion, je leur donne la mienne. Ils m’ont aidé pour me dire ce que je devrais améliorer ou non. C’est une aide formidable. »

Mais si Esteban Ocon rejoint Renault l’an prochain, fera-t-il encore partie de la famille Mercedes ?

« Je serai avec Mercedes pendant plusieurs années, oui… Même si je vais chez Renault. »

Si l’on se projette sur le très long terme enfin, quels pilotes Esteban Ocon devra-t-il battre pour devenir champion du monde, disons, dans une décennie ?

« Charles sera là, Max Verstappen sera toujours là je pense. Pierre Gasly sera aussi là… Qui d’autre… Probablement George Russell et Lando Norris. Il y a déjà beaucoup de jeunes pilotes aujourd’hui qu’on verra au sommet dans le futur. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less