Formule 1

McLaren vise avant tout la fiabilité avant les essais hivernaux

Cela a coûté du temps l’an dernier

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 janvier 2019 - 13:52
McLaren vise avant tout la fiabilité

Depuis qu’il est arrivé à la tête de McLaren, Zak Brown a enchaîné les déceptions, avec une année 2017 ratée aux côtés de Honda, et une renaissance manquée avec Renault en 2018 pour McLaren. Mais il assure que la préparation chez McLaren a redoublé de sérieux et de progrès.

"Je ne veux pas partager en détail certaines des choses que nous faisons différemment cette intersaison" a déclaré Brown. "Nous faisons les choses différemment, pour être mieux préparés, pas seulement en termes de performances, mais aussi en termes de fiabilité lors des essais de Barcelone. Nous avons donc pris certaines mesures."

"Nous continuerons à progresser comme toutes les écuries de F1, et nous apporterons en Australie les performances les meilleures que nous ayons réalisé depuis que nous avons commencé à développer la voiture et à établir le programme de fiabilité."

Il explique plus précisément les problèmes rencontrés, notamment en essais privés à Barcelone (photo), qui ont entravé la progression de l’équipe en 2018 : "L’une des raisons pour lesquelles nous avons été plus lents à atteindre la performance est que nous avions des problèmes de fiabilité."

"Vous descendez la voiture du camion à Barcelone, et au lieu de voir ce qu’elle vaut en performance, vous avez des problèmes d’écrou de roue, des problèmes de surchauffe, vous cessez alors de vous concentrer sur la performance et vous commencez à vous concentrer sur la fiabilité. L’équipe a fait du bon travail en Espagne car les deux voitures étaient à l’arrivée en Australie. Mais nous sommes mieux placés cette année."

Brown ne regrette aucunement le choix de McLaren, de travailler avec Renault : "Nous sommes très satisfaits de Renault. Les défis que nous avions à relever n’étaient pas liés aux groupes motopropulseurs, c’étaient nos problèmes. Je ne crois pas que le groupe motopropulseur était notre défi.

"Honda continue bien sûr à se développer et à faire un excellent travail, ce qui ne nous surprend pas. Je suis heureux qu’ils soient toujours dans le sport parce que je pense que c’est une question qu’ils se posaient en interne.

"Le Renault a terminé la saison avec quatre ou cinq podiums, je crois, et a remporté quelques courses, nous sommes donc confiants d’avoir pris la bonne décision pour notre avenir à long terme. Avoir une meilleure voiture, c’est le défi qui nous attend."

McLaren

expand_less