Formule 1

McLaren explique sa vision de la réduction des coûts

La même que Red Bull

Recherche

Par Olivier Ferret

27 avril 2014 - 14:35
McLaren explique sa vision de la (...)

Les grandes équipes ont décidé de s’opposer à l’introduction des budgets plafonnés en Formule 1 à l’horizon 2015. C’est aussi le cas de McLaren. Ron Dennis avait d’ailleurs prévenu lors de son retour aux affaires, dès janvier, qu’il s’y opposerait.

Son numéro 2, Jonathan Neale, nous explique quelle est la position de McLaren en la matière.

"Je pense que nous avons commencé à tout mélanger en termes de réduction des coûts ces dernières années. Il est temps de tout remettre sur la table et de repartir sur des bases saines," dit-il.

"Nous avons expliqué à la FIA et à Jean Todt que nous serions heureux d’être proactifs et jouer notre rôle pour que la F1 prenne conscience des coûts qu’elle engendre. Mais nous ne croyons pas qu’un budget plafonné soit pratique à implémenter."

McLaren a donc la même vision que Red Bull : le contrôle des coûts doit se faire par des règlementations, techniques et sportives, adaptées.

"Prenons un exemple : si nous devions à nouveau changer de moteur, c’est dans l’obligation de la FIA de revenir vers nous et nous demander quelles sont les implications en termes de coûts. Ainsi les décisions seraient prises dans les règlements en toute connaissance de cause," continue Neale.

"Plafonner les budgets c’est une utopie, c’est en tout cas très ambitieux mais impossible à implémenter tant les équipes sont structurées différemment, appartiennent ou non à des constructeurs, travaillent en euros, en pounds ou en dollars. Ce serait un cauchemar bureaucratique qui pourrait avoir des conséquences encore pire que le problème censé être réglé !"

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less