Formule 1

McLaren communique sur l’état d’Alonso et (enfin) sur l’accident

Pas de faute du côté de la voiture...

Recherche

Par Olivier Ferret

23 février 2015 - 16:41
McLaren communique sur l'état d'Alonso et

McLaren Honda a publié un communiqué concernant l’état de santé de Fernando Alonso.

L’équipe confirme que le pilote se remet bien à l’hôpital et parle normalement au staff médical, à sa famille et ses amis. Elle confirme aussi que Fernando a reçu des sédatifs pour son transport en hélicoptère mais qu’il ne s’agit là que de procédures normales.

Tous les tests menés par Alonso à l’hôpital, y compris un scanner, n’ont rien relevé d’anormal. Il reste en observation pour se remettre des effets des sédatifs administrés hier.

Pour l’instant McLaren ne sait pas encore si Fernando pourra participer ou non aux prochains essais de Barcelone, une évaluation sera faite en temps utile mais le temps nécessaire pour se remettre complètement lui est bien sûr accordé.

Reste à évoquer l’accident en lui-même, qui restait toujours mystérieux. McLaren a analysé la voiture et la télémétrie pour en comprendre la cause. Certaines conclusions peuvent déjà être tirées.

"Fernando est allé au large dans le virage n°3 et a roulé sur l’astroturf (l’herbe synthétique) à l’extérieur du virage. En conséquence il a perdu de la motricité ce qui a causé l’instabilité de la voiture qui s’est dirigée vers l’intérieur du virage. La voiture a alors retrouvé sa motricité et a tapé le mur," explique McLaren.

Une faute de pilotage donc selon l’équipe mais une faute qui a été amplifiée par les fortes bourrasques de vent à cet endroit du circuit, ajoute l’équipe, citant en exemple l’autre accident qui a touché Carlos Sainz le même jour.

"Nous pouvons donc catégoriquement affirmer qu’il n’y a aucune preuve que la voiture de Fernando ait souffert d’une casse mécanique d’un genre quelconque. Il n’y a eu aucune perte d’appuis aérodynamiques malgré le niveau des forces G à cet endroit."

McLaren dément aussi tout choc électrique qui aurait pu être causé par une défaillance des ERS "avant, pendant ou après l’accident." Fin des rumeurs donc à ce sujet et McLaren ajoute qu’Alonso était bien conscient puisqu’il a freiné et rétrogradé.

"Nos données confirment aussi que la voiture a d’abord tapé avec la roue avant droite puis avec la roue arrière droite. L’impact a été significatif et a endommagé la partie avant de la voiture."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less