McLaren : Une première semaine qui ne met pas en confiance

Peu de fiabilité et aucune garantie sur les performances

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 mars 2017 - 11:15
McLaren : Une première semaine qui (...)

A l’aube de la troisième saison de la collaboration entre McLaren et Honda, l’heure est à la confirmation des potentiels respectifs de chacun et du bien-fondé de cette union. Malheureusement, la première semaine d’essais n’a pas vraiment amené des espoirs dans ce sens, alors que la McLaren MCL32 a été frappée par deux problèmes mécaniques.

La première journée a été compliquée par un problème dans le circuit d’huile et l’équipe a du procéder au changement du bloc japonais pour rouler en fin de journée et parcourir une trentaine de tours. Si elle a depuis rassuré quant aux causes du problème, le deuxième dont a été victime la monoplace inquiète en plus haut lieu.

Yusuke Hasegawa déclarait même être inquiet après que la voiture a été bloquée au garage et que le moteur a dû être de nouveau changé dès la deuxième journée. Le bloc victime de ce second problème, qui n’a pas été identifié, a été envoyé à Sakura pour une étude approfondie au sein de l’usine Honda.

Les deux derniers jours se sont déroulés sans problème majeur pour l’écurie de Woking mais le total des tours parcourus n’est pas non plus exceptionnel pour Alonso et Vandoorne. Sur piste séchante hier, McLaren a sous-entendu que l’heure était à la baisse des temps, mais Vandoorne a échoué à près de deux secondes du meilleur temps alors qu’il était équipé de pneus ultra tendres. En réalité, seule l’équipe Toro Rosso a effectué moins de kilomètres et tourné moins vite que McLaren.

On ne peut pas terminer ce bilan sans aborder la vitesse de pointe car même si McLaren et Honda n’ont sûrement pas totalement lâché les chevaux, le fait de voir un timide 314.8 km/h ne rassure pas quant aux capacités du bloc Honda. La véracité de ce classement peut donner quelques espoirs à Honda car la meilleure vitesse de pointe a été enregistrée par la seule monoplace équipée d’un moteur de 2016.

Toutefois, peu de signaux sont au vert chez McLaren après ces quatre premières journées et le retard pris en termes de kilométrage pourrait avoir une influence sur celui que la voiture semble posséder au niveau du développement et des performances.

Bilan de Barcelone I

Pos.PiloteVoitureMoteurTempsEcartPneusToursKilomètres
1 Valtteri Bottas Mercedes Mercedes 1’19.705 Ultra-tendres 324 1.508
2 Sebastian Vettel Ferrari Ferrari 1’19.952 0.247 Tendres 267 1.243
3 Kimi Raikkonen Ferrari Ferrari 1’20.872 1.167 Tendres 201 936
4 Lewis Hamilton Mercedes Mercedes 1’20.983 1.278 Super-tendres 234 1.089
5 Daniel Ricciardo Red Bull TAG-Heuer 1’21.153 1.448 Tendres 120 559
6 Jolyon Palmer Renault Renault 1’21.396 1.691 Tendres 143 666
7 Max Verstappen Red Bull TAG-Heuer 1’21.769 2.064 Tendres 174 810
8 Nico Hulkenberg Renault Renault 1’21.791 2.086 Tendres 150 698
9 Marcus Ericsson Sauber Ferrari 1’21.824 2.119 Super-tendres 198 922
10 Felipe Massa Williams Mercedes 1’22.076 2.371 Tendres 103 479
11 Romain Grosjean Haas Ferrari 1’22.118 2.413 Super-tendres 174 810
12 Kevin Magnussen Haas Ferrari 1’22.204 2.499 Super-tendres 169 787
13 Lance Stroll Williams Mercedes 1’22.351 2.646 Tendres 110 512
14 Antonio Giovinazzi Sauber Ferrari 1’22.401 2.696 Ultra-tendres 151 703
15 Esteban Ocon Force India Mercedes 1’22.509 2.804 Super-tendres 86 400
16 Sergio Perez Force India Mercedes 1’22.534 2.829 Super-tendres 121 563
17 Stoffel Vandoorne McLaren Honda 1’22.576 2.871 Ultra-tendres 107 498
18 Fernando Alonso McLaren Honda 1’22.598 2.893 Ultra-tendres 101 470
19 Daniil Kvyat Toro Rosso Renault 1’22.956 3.251 Tendres 100 466
20 Carlos Sainz Jnr Toro Rosso Renault 1’23.540 3.835 Medium 83 386
21 Alfonso Celis Force India Mercedes 1’23.568 3.863 Ultra-tendres 71 331

Info Formule 1

Photos

Vidéos