Formule 1

Marussia victime d’un virus informatique à Bahreïn

Et ce n’était que le début

Recherche

Par Olivier Ferret

24 février 2014 - 14:01
Marussia victime d’un virus informatique

Marussia a vécu une semaine noire à Bahreïn lors de la deuxième séance d’essais de l’hiver. L’équipe russe a réussi à peine à faire quelques tours à allure réduite, cumulant les problèmes. Et le premier d’entre eux n’était pas commun : un virus informatique !

"Notre semaine a commencé mercredi avec un premier désastre, un virus de type cheval de Troie qui nous a coûté une bonne partie de la journée. Le ton était donné pour la semaine," révèle le patron, John Booth, à nos confrères d’Autosport.

"Le 2ème jour, nous avons fait 17 tours, cela allait et on traversait les problèmes les uns après les autres. Le vendredi, nous avons perdu la grande partie de la journée avec un moteur Ferrari à changer. Le dernier jour n’a été qu’une série de petits problèmes mais des problèmes avec ces nouvelles F1 prennent beaucoup de temps à réparer."

"Samedi matin, nous avons eu une alerte du côté de l’ERS, qui s’est révélée fausse. Deux heures de perdue. Ensuite nous avons eu un problème d’alimentation en essence, un problème qui nous est imputable directement et pas du ressort de Ferrari. Des choses comme ça qui nous ont arrêté souvent. Nous n’avons pas eu le même problème deux fois, ce qui est un peu étrange."

Jerez et Bahreïn cumulés, la MR03 a fait moins de 300 kilomètres. Une inquiétude certaine avant Melbourne.

"Je mentirais si je disais que je n’était pas inquiet. Penser pouvoir régler les problèmes est une chose, le faire en est une autre. Mais je reste plein d’espoir. Nous n’avons pas pu travailler sur les réglages mais malgré cela les pilotes ont déclaré avoir confiance dans la voiture. Il nous reste 4 jours, nous allons devoir maximiser le temps qui nous reste avant Melbourne."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less