Formule 1

Maldonado espère un peu plus de chance à Monza

Une voiture fiable, ce serait pas mal...

Recherche

Par D. Thys

31 août 2014 - 09:12
Maldonado espère un peu plus de (...)

Pastor Maldonado se remet de son décevant Grand Prix de Belgique, le dernier d’une longue série de contre-performances. Il se prépare maintenant à aborder le Grand Prix d’Italie qui risque une fois de plus de mettre sa Lotus E22 en difficulté, mais il espère au moins une amélioration au niveau de la fiabilité de sa monture.

“J’aime Monza et j’aime l’Italie,” s’exclame Pastor Maldonado. “Je vivais près du circuit lorsque j’ai commencé ma carrière en Europe. J’ai remporté des victoires là-bas et cela me rappelle donc toujours de bons souvenirs. J’ai beaucoup d’amis en Italie et beaucoup de supporters qui viennent me voir sur le circuit, ce sera donc très agréable de les rencontrer. C’est un circuit unique et sur lequel c’est toujours un plaisir de rouler comme l’ont fait nos glorieux aînés. Le circuit de Monza a très peu changé ces dernières années, il a gardé son charme d’antan. Le public met une bonne ambiance dans le parc et cela donne une bande-son originale à ce Grand Prix.”

Quel sera l’objectif de Pastor Maldonado la semaine prochaine à Monza ? “Il est sûr que ce sera difficile pour nous. Monza est un circuit qui avantage la puissance et il faut y rouler avec très peu d’appuis aérodynamiques, ce qui ne sera pas facile. Ce sera difficile pour tout le monde je pense, mais nous allons essayer de faire de notre mieux pour oublier notre week-end de Spa.”

Le week-end de Monza pourrait être plus chaud et plus sec que celui de Spa. “Oui. Les conditions avaient été difficiles à Spa, mais aussi en Hongrie. Il fait habituellement chaud et sec à Monza et cela convient à notre E22 plus que la pluie. Il faudrait seulement que nous ayons un week-end sans problème afin que nous puisions évaluer notre configuration à faibles appuis aérodynamiques introduite à Spa. Notre plus grand point faible est notre manque de puissance et il est difficile de surmonter ce point faible, mais tout le monde travaille le pied au plancher pour que nous progressions le plus rapidement possible,” ajoute le pilote vénézuélien.

Pizza ou pâtes ? “Les deux, mais évidemment pas en même temps,” conclut-il.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less