Formule 1

Lowe rappelle le contexte particulier des débuts de Stroll

Comparer ce qui est comparable

Recherche

Par Elisabeth Nay

31 mai 2017 - 17:04
Lowe rappelle le contexte particulier

Jusqu’à présent, Lance Stroll effectue des débuts très mitigés pour sa première saison en Formule 1.

Même sur les circuits qu’il connaissait déjà comme celui de Barcelone, les prestations du Canadien n’ont pas vraiment convaincu. Monaco n’a pas été mieux pour lui : il n’a cessé de se battre avec la mise en température de ses gommes et avec ses freins qui l’ont obligé à abandonner.

Le directeur technique de Williams, Paddy Lowe, choisit de voir le verre à moitié plein.

"Lance a eu un week-end très difficile en Espagne, les attentes étaient élevées et il a eu à se battre. Mais il a pris beaucoup de plaisir à piloter à Monaco et a signé quelques temps au tour géniaux. Lors des EL2 et EL3, il a presque atteint le rythme de Felipe (Massa). Cela montre qu’il a du talent."

Le Britannique rappelle que la course qui se déroule dans la principauté de Monaco est reconnue pour être un défi particulier. C’était en plus la première fois que Stroll pilotait sur ce circuit.

"Cela s’est terminé le jeudi sur un accident. Bien sûr, de l’extérieur, cela n’a pas l’air super. Mais dans les faits, cela a été la meilleure première journée d’un GP réalisée par Lance cette saison, du point de vue des pneus et des progrès effectué au niveau de son rythme."

Lowe tient à souligner que le jeune pilote commence en catégorie reine une année particulière : les nouvelles voitures de 2017 rendent les choses encore plus difficiles pour un débutant.

"Il y a tellement plus de choses à apprendre. La complexité des voitures est plus élevée et avec cela, les exigences demandées au pilote. Savoir gérer ses pneus comme il faut est devenu plus difficile."

L’ingénieur était chez McLaren lorsque Lewis Hamilton est arrivé en Formule 1. Les débuts de Stroll souffrent la comparaison avec ceux du triple champion du monde, qui s’est tout de suite battu pour des places sur le podium et pour des victoires. Lowe ne semble pas enclin à faire cette comparaison.

"Je ne peux plus me rappeler exactement. Mais ce que je sais, c’est que ces deux-là sont des pilotes très différents. Chacun d’entre eux est arrivé dans le sport dans un contexte différent. Lewis lui-même a dit en interview que c’est une période très difficile pour commencer en Formule 1. Et sur ce point, je respecte l’avis de Lewis plus que le mien. Il sait de quoi il parle."

Selon le Britannique, le paramètre le plus important, et l’exercice le plus difficile pour les pilotes, est la gestion des pneus.

"Cela a une grande influence sur les performances. De plus c’est un objectif mobile. Une chose comme la gestion de l’énergie de ces moteurs hybrides, on peut l’apprendre et ce sera toujours la même chose demain. Pour les pneus, c’est différent. On le voit bien durant les qualifications : les pilotes expérimentés changent de style de runs en runs selon ce qu’ils essaient et apprennent."

Lowe se montre donc solidaire du jeune pilote, tout comme l’ensemble de l’équipe Williams.

"Nous faisons de notre mieux pour aider Lance et pour le soutenir."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less