Formule 1

Lotus réagit à la disqualification de Raikkonen

La pilule est amère

Recherche

Par Olivier Ferret

3 novembre 2013 - 09:05
Lotus réagit à la disqualification de (...)

Après les qualifications à Abu Dhabi hier, la Lotus E21 de Raikkonen n’a pas passé tous les tests de flexibilité du fond plat. Le Finlandais a été envoyé en fond de grille pour la course, les commissaires n’acceptant pas les explications de Lotus.

"Une pièce a cassé," confirme pourtant Eric Boullier. "Aucun avantage n’a été cherché ni même obtenu suite à cet incident et la pièce a été remplacée. Nous respectons la décision des commissaires et nous ferons tout ce qu’il faut pour que Kimi puisse obtenir le meilleur résultat."

Cela peut déboucher sur un départ depuis les stands, afin de permettre à Lotus de modifier les réglages de la voiture, en lui ajoutant de la vitesse de pointe pour dépasser par exemple, au détriment des appuis aérodynamiques.

"Nous avons déjà vu Kimi faire de belles remontées dans le peloton quand il en a besoin," ajoute Boullier.

Du côté du directeur des opérations piste, Alan Permane, la pilule est amère. Grosjean avait échappé à une sanction en Hongrie pour le même type de problème.

"Cette situation est absolument comparable à la Hongrie ! Kimi n’a eu aucun avantage sur le reste du tour, après que son fond plat côté gauche ne casse. Au contraire il a même été plus lent parce que légèrement désavantagé."

expand_less