Formule 1

Lotus espère un Grand Prix sur le sec

Dans l’inconnu la E21 sera meilleure

Recherche

Par Olivier Ferret

24 novembre 2013 - 12:32
Lotus espère un Grand Prix sur le (...)

Romain Grosjean s’est classé sixième et Heikki Kovalainen onzième, à l’issue de qualifications pour le GP du Brésil très perturbées par la pluie.

Imprévisible comme très souvent, le temps de São Paulo a généré des conditions passant des averses légères au déluge. Ce qui a produit un après-midi difficile mais passionnant sur le circuit d’Interlagos.

Au début de Q1, la pluie avait cessé et les deux pilotes se sont élancés, sur une piste séchant, en pneus intermédiaires. Il s’agissait de profiter sans tarder de ces conditions avant le retour des averses. Le temps de Romain au terme de sa sortie initiale suffisait pour passer à l’étape suivante, Heikki, pour sa part effectuant une seconde tentative pour remonter au cinquième rang.

La pluie reprenant de l’intensité, les deux pilotes adoptaient une tactique identique, sortie très tôt en intermédiaires. Après une première marque, ils revenaient chausser des gommes neuves, avec lesquelles Romain signait le meilleur chrono, tandis que Heikki restait à la porte de la finale, en onzième position.

Le début de Q3 était alors retardé de plus de quarante minutes, en raison de pluies torrentielles, créant de trop importantes flaques sur la piste. Au lancement des opérations, Romain achevait sa première tentative en pneus pluies dans le stand pour passer immédiatement des intermédiaires. Les flaques commençant à s’estomper, les temps tombaient et Romain signait finalement un tour honorable qui lui valait la sixième place sur la grille.

"Honnêtement ? Ces qualifications ont été plutôt décevantes," concède Alan Permane, directeur des opérations piste. "Notre voiture s’est bien comportée sur le mouillé tout le week-end, alors nous espérions de grosses performances. Heikki n’a pas eu de chance, il manque le top ten de très peu et il admet quelques erreurs dans son tour. Lors de la dernière phase, nous avons mal estimé le moment où nous l’avons rappelé au stand pour monter les intermédiaires. C’était le bon choix de gommes, mais nous aurions dû attendre un petit peu avant de le lancer avec ces pneus."

Que peut espérer Lotus en course ?

"Nous avons encore de bonnes chances d’obtenir un gros résultat. Les deux pilotes étaient à l’aise avec la voiture sous la pluie samedi et nous savons qu’elle va bien sur le sec. Si le temps est sec, tout le monde partira dans l’inconnu, sans information sur les pneus. Cela pourrait nous avantager, parce que nous avons une bonne performance de base sur le sec et notre gestion des gommes en course est généralement parmi les meilleures sur la grille."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less