Formule 1

Lopez en confiance pour la saison 2011 de Renault

Reste à savoir avec quel pilote dans le deuxième baquet

Recherche

Par Franck D.

25 novembre 2010 - 11:16
Lopez en confiance pour la saison (...)

Gérard Lopez, le PDG de Genii Capital, détenteur de 75% des parts dans l’équipe Renault F1, indique dans une entrevue réalisée par le journal luxembourgeois "Le Quotidien" sa confiance pour la saison 2011. Il confirme les propos récents d’Eric Boullier : viser le top 3. Reste à savoir quel pilote sera aux côtés de Kubica pour piloter la R31.

"Avant que la saison ne débute, nous étions à la ramasse complet. Lors des essais, on perdait deux secondes sur toutes les autres voitures voire plus par rapport aux Red Bull. Nous voulions assurer une saison stable donc il a fallu augmenter les budgets et tout redynamiser pour faire avancer la voiture," commence Gérard Lopez, ravi de terminer une très bonne saison selon lui sur une bonne note à Abu Dhabi.

Lopez indique qu’il n’y a pas encore de décision prise concernant Petrov. "Nous devons peser toutes les bonnes et les mauvaises choses qu’il nous a faites. Nous venons d’investir une année sur lui et théoriquement, c’est lors de la deuxième saison qu’il doit démontrer ce qu’il est réellement capable de faire. A-t-il mûri lors des dernières semaines de la saison ? Parce qu’il nous a coûté pas mal de points et donc d’argent. Parmi les jeunes pilotes, Vitaly est certainement le plus rapide. On ne fait pas 40 tours avec un Fernando Alonso qui dispute le titre mondial derrière soi pour rien... Mais bon, il manque encore de concentration et se permet des erreurs catastrophiques qui nous laissent des voitures complètement détruites. Maintenant, la question est : continue-t-on à investir sur lui ou laisse-t-on tomber pour perdre une année d’investissements ?"

Pour remplacer Petrov, Heidfeld semble avoir un atout. "Je suis copain avec Heidfeld," poursuit Lopez, quand à savoir si cela peut être décisif. "Disons que je connais mieux la personne..."

Concernant 2011, Gérard Lopez a déjà le sourire. Renault a commencé le développement de la monoplace très tôt. "Nous sommes l’écurie qui a commencé le plus tôt, dès le mois de février, à travailler dessus. Le paradoxe de la Formule 1, c’est que ça ne s’arrête jamais. C’est une constante course à l’armement. En tout cas, ce que j’avais dit concernant notre volonté d’engranger des succès l’an prochain reste valable. Mais au niveau du développement de la voiture, nous partons d’une feuille blanche. Au classement des constructeurs, je pense que nous pouvons viser le top 3."

Reste à savoir si (ou plutôt quand) l’équipe s’appellera Lotus Renault. Lopez conclut l’interview pour "Le Quotidien" en affirmant que Genii Capital restera, quoi qu’il arrive, majoritaire...

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less