Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix du Japon

Hamilton continue d’écrire l’histoire

Recherche

Par Valentin Vilnius

9 octobre 2018 - 08:57

Lors de plus d’un GP sur trois, le Britannique Lewis Hamilton est donc parti de la première place (35,55 % de réussite). La statistique est vertigineuse, mais Juan Manuel Fangio (56,86%, pour 29 poles en 51 courses), Jim Clark (45,83% pour 33 poles en 72 courses) et Ayrton Senna (40,37%, pour 65 poles en 161 courses) ont fait mieux.

Il s’agit de la 71e victoire de Lewis Hamilton, qui revient donc à 20 unités du record absolu de Michael Schumacher.

Le pilote Mercedes a aussi remporté 6 des 7 dernières courses. Où s’arrêtera-t-il ?

A Suzuka, Lewis Hamilton compte désormais 4 succès (2014, 2015, 2017, 2018), soit autant que Sebastian Vettel. Mais un des Grands Prix du Japon gagné par le pilote Mercedes le fut à Fuji, en 2007. Michael Schumacher a déjà triomphé 6 fois à Suzuka.

Mercedes a réussi son 44e doublé de l’histoire et son deuxième consécutif, après la Russie. Plus que trois pour rattraper McLaren…

Lewis Hamilton a aussi signé un doublé (pole + victoire), pour la 45e fois de sa carrière. Michael Schumacher n’a pas fait mieux (40). Hamilton a également mené chaque tour du Grand Prix, pour la 14e fois de sa carrière et la première de la saison. Sebastian Vettel y est parvenu à 15 reprises, Michael Schumacher à 19.

Cette saison, Lewis Hamilton a désormais mené plus de tours que Sebastian Vettel (366 contre 341).

C’était enfin la 50e victoire de la carrière de Lewis Hamilton avec Mercedes. Jamais un pilote n’a gagné autant avec une écurie, sauf bien sûr le Kaiser avec Ferrari (72 victoires).

Le classement après 17 courses, en 2018, fait furieusement penser à celui de 2017. Lewis Hamilton l’an dernier, comptait 331 points, Sebastian Vettel 265. Cette année, Lewis Hamilton en a marqué autant et Sebastian Vettel un de moins (264). Un an pour rien ?

2e et fidèle équipier de Lewis Hamilton, Valtteri Bottas compte désormais autant de podiums que Montoya (30).

Max Verstappen a lui goûté du champagne pour la 18e fois, soit autant que Mike Hawthorn et Heinz-Harald Frentzen.

Sur les trois dernières courses, Ferrari a marqué 70 points et Red Bull 71. Et pendant ce temps, Mercedes s’envole (123 points).

Maigre lot de consolation pour Sebastian Vettel : le pilote Ferrari a signé son 35e meilleur tour (1’32"318, 226,448 km/h de moyenne), privant Lewis Hamilton du week-end parfait. Le record en course de Kimi Räikkönen avec McLaren en 2005 (1’31"540, 228,372 km/h de moyenne) tient donc toujours.

Brendon Hartley a réalisé les meilleures qualifications de sa carrière (6e place) au Japon. Malheureusement, un départ catastrophique a vite compromis sa course.

expand_less