Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix de Singapour

Premier meilleur tour de Kevin Magnussen et Haas

Recherche

Par A. Combralier

18 septembre 2018 - 09:10
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Impérial samedi dernier, Lewis Hamilton a réussi sa 79e pole en carrière et la 96e de l’écurie Mercedes (179e d’un moteur Mercedes).

Comme Sebastian Vettel qu’il rejoint, Lewis Hamilton compte donc 4 poles dans sa carrière à Singapour.

Il s’agit de la 4e victoire de Lewis Hamilton en 5 courses. Le Britannique est en train d’assommer le championnat.

Au nombre de victoires à Singapour, le pilote Mercedes rejoint également le pilote Ferrari (4 succès).

Dimanche dernier, Lewis Hamilton a remporté le 69e Grand Prix de sa carrière. Le record de Michael Schumacher (91) reste encore distant mais pas hors de portée.

En revanche Lewis Hamilton a déjà battu un record du Kaiser : le nombre de doublés (pole et victoire) sur un même Grand Prix (44 contre 40). Pas mal pour le numéro 44…

Sebastian Vettel, sur ses 7 podiums à Singapour, n’avait encore jamais fini à la 3e place. Il compte désormais 108 podiums, contre 129 pour Lewis Hamilton.

Max Verstappen ne s’est encore jamais élancé de la première place, mais il a égalé samedi dernier son meilleur résultat en qualifications (2e place). Le pilote Red Bull est également monté sur le podium pour la 17e fois, soit autant que Keke Rosberg et Alberto Ascari.

Daniel Ricciardo traverse lui une mauvaise passe : il n’est plus monté sur le podium depuis… sa victoire à Monaco.

Pour la première fois depuis la France, Red Bull a inscrit plus de points que Ferrari en week-end de Grand Prix (26 contre 25).

Grâce à sa cinquième place dimanche dernier, Kimi Räikkönen a dépassé la barre des 1000 points avec Ferrari. Il n’atteindra sans doute pas les 1100.

C’est la première fois que Daniel Ricciardo manque le podium à Singapour (depuis qu’il court pour Red Bull). Pourtant, l’Australien n’avait jamais mené autant de tours durant ce Grand Prix (5 tours dimanche dernier, contre un en 2014 et en 2017). Sa stratégie décalée en hypertendres lui a permis ce petit fait de gloire.

Le top 6 sur la grille fut le même qu’à l’arrivée. C’est seulement la 2e fois dans l’histoire de la F1 que cette originalité arrive. La première fois ? A Monaco, cette année même ! Qui a dit que la F1 était parfois trop prévisible ?

Fernando Alonso a terminé « meilleur des autres ». McLaren et l’Espagnol n’y étaient pas parvenus depuis Bakou (7e place encore).

Sergio Pérez a perdu gros dans les affrontements en course et derrière la Williams de Sergey Sirotkin. En conséquence, le Mexicain a raté pour la première fois les points à Singapour… alors que c’était la première fois qu’il partait depuis le top 10.

C’est d’ailleurs l’accrochage Perez-Ocon qui a déclenché l’arrivée de la première et seule voiture de sécurité de la course. Ce qui confirme une statistique logique quand on regarde la nature du tracé singapourien : la voiture de sécurité a été déployée à chaque édition du Grand Prix.

Le meilleur tour (1’41"905, 178,861 km/h de moyenne) a été signé par… Kevin Magnussen ! C’est bien sûr le premier meilleur tour de la carrière du Danois, et le nouveau record en course de Marina Bay. C’est aussi le premier meilleur tour de Haas F1 Team.

expand_less