Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix de Grande-Bretagne

Hamilton rejoint Senna pour les poles à domicile

Recherche

Par A. Combralier

10 juillet 2018 - 14:45
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Devant son public, Lewis Hamilton a réussi sa 76e pole position au Grand Prix de Grande-Bretagne, améliorant encore son record personnel. Le record de la piste (1’25’892’ depuis samedi dernier) a également été battu.

Avec désormais 6 poles au Grand Prix de Grande-Bretagne, il devance son compatriote Jim Clark (trois poles à Silverstone, une à Brands Hatch, et une dernière à Aintree,).

Le Brésilien Ayrton Senna est le seul à avoir jamais réussi six poles pour son Grand Prix national.

Lewis Hamilton a signé une formidable remontée en course, en effectuant 12 des 28 dépassements dimanche dernier.

Sebastian Vettel a remporté sa 51e victoire en 207 départs. Le pilote Ferrari égale ainsi Alain Prost, mais le Français a remporté ses 51 succès en 199 courses « seulement » !

Sebastian Vettel a également réussi son 34e meilleur tour en carrière.

Il a été rejoint sur le podium par Kimi Räikkönen, qui égale ainsi le nombre de podiums glanés par Fernando Alonso (97). Mais le Finlandais a encore amélioré un triste record : ses 27 derniers podiums ont été conclus sans victoire (sa dernière remonte à Melbourne 2013, avec Lotus).

Le pilote McLaren a bouclé son 200e Grand Prix dans le top 10. La marque de Michael Schumacher (221) est une cible atteignable si l’Espagnol reste en F1 la saison prochaine. Le constat vaut aussi pour Kimi Räikkönen (195).

Une victoire en cinq courses : Mercedes n’avait pas réalisé une pire série depuis la saison 2013.

C’est la première fois que Charles Leclerc n’entre pas dans les points depuis le Grand Prix de Monaco, fin mai. Sans son problème aux stands, le pilote Sauber aurait pu poursuivre la série…

Sauber n’apprécie pas Monaco puisque le dernier double abandon des Suisses remontait au Grand Prix de Monaco 2017.

Avec quatre abandons cette saison, Romain Grosjean a déjà dépassé son total de 2017 et 2016 (trois abandons par saison).

Le Français est tout de même moins malchanceux que Brendon Hartley, qui a connu 50 % d’abandons depuis le début de sa carrière en F1. Romain Grosjean est à 29,55 % de taux d’abandon.

Les écuries du peloton (de Renault à Williams) ont inscrit 257 points jusqu’à présent. C’est moins que Ferrari (287) et Mercedes (267) à elles seules, mais plus que Red Bull (199). Vous avez dit championnat à deux vitesses ?

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less