Formule 1

Les statistiques à surveiller en 2019

Mercedes et Hamilton dans l’histoire ?

Recherche

Par Valentin Vilnius

1er février 2019 - 17:30

Les amateurs de statistiques seront servis en 2019 : plusieurs records, et non des moindres, pourraient tomber cette année.

Le 1000e Grand Prix de l’histoire du championnat du monde de Formule 1 aura lieu cette année, à Shanghai. Liberty Media avait un temps pensé à l’organiser à Silverstone – où le premier Grand Prix de l’histoire s’était tenu en 1950. Mais les conditions climatiques en Angleterre, au début du printemps, ont rendu impossible ce qui aurait été un joli clin d’œil.

Néanmoins, il ne s’agira pas à proprement parler de la 1000e course de F1. Certaines courses (avant le premier championnat du monde en 1950 notamment) ne comptaient pas pour le championnat, mais la comptabilisation des courses dans le championnat nous mène bien à un 1000e GP à Shanghai.

Théoriquement, pour la première fois depuis 18 ans, le record du nombre de victoires en Grand Prix pourrait tomber. Lewis Hamilton (73 succès aujourd’hui) aura cependant besoin de réaliser une saison quasi-parfaite pour dépasser Michael Schumacher (91 succès). Mais si ce n’est pas en 2019, ce sera peut-être en 2020… Un tel record semblait encore inaccessible il y a quelques années ; les années Mercedes de Lewis Hamilton en auront décidé autrement.

Lewis Hamilton peut devenir le deuxième pilote de l’histoire de la F1 à remporter plus de cinq titres (avec bien sûr Michael Schumacher).

Mercedes a surtout l’occasion de rejoindre Ferrari dans les annales : l’équipe peut remporter un sixième titre constructeurs d’affilée, comme Ferrari entre 1999 et 2004.

Mais la Scuderia avait raté le titre pilotes en 1999. Mercedes peut donc devenir la première équipe à réaliser six doublés d’affilée (pilotes-constructeurs). Plus fort que Ferrari !

En Australie, en mars prochain, Robert Kubica retrouvera le départ d’un Grand Prix, pour la première fois depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi 2010. Une absence de 3045 jours sur la grille ! Un record ? Non, il ne s’agira que de la 4e absence la plus longue en F1. Le record appartient à Jan Lammers (3767 jours). Luca Badoer (3584 jours) et Pete Lovely (3226) suivent.

Charles Leclerc, dans une Ferrari évidemment plus véloce que la Sauber, aura l’occasion de devenir le premier pilote monégasque à gagner un Grand Prix. Louis Chiron, Monégasque lui aussi, avait fini 3e à Monaco en 1950.

Dans sa Red Bull, Pierre Gasly pourra peut-être lui aussi jouer des victoires. Depuis Olivier Panis, à Monaco en 1996, la France attend désespérément un vainqueur de Grand Prix !

Alexander Albon sera le deuxième pilote thaïlandais à courir en Grand Prix, après Prince Birabongse Bhanudej Bhanubandh, surnommé ‘B Bira’, au début des années 1950.

Max Verstappen a raté l’opportunité, l’an dernier, au Mexique notamment, de devenir le plus jeune poleman de l’histoire de la F1 (battant donc le record de Sebastian Vettel). S’il est sacré champion du monde en 2019, il pourra se consoler : il sera le plus jeune titré. Et s’il ne réussit pas cette année, il aura une ultime chance en 2020 !

Pour ce faire, il faudra que le moteur Honda se montre enfin au niveau… La dernière victoire d’un moteur japonais remonte au Grand Prix de Hongrie 2006, grâce à Jenson Button.

Daniil Kvyat est (encore) de retour chez Toro Rosso : après le Grand Prix de France, il deviendra le pilote ayant disputé le plus de courses avec la petite Scuderia, devant Jean-Eric Vergne.

A Monaco, Kimi Räikkönen fera sa 300e apparition en F1.

En Autriche, le Finlandais prendra son 300e départ, Robert Kubica fera sa 100e apparition.

Aux États-Unis, Max Verstappen prendra (déjà !) son 100e départ en F1… comme Carlos Sainz et Kevin Magnussen. Enfin, pour le dernier Grand Prix de 2019, à Abu Dhabi, Lewis Hamilton prendra son 250e départ en F1.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less