Formule 1

Les pilotes veulent une autre solution que les ’vibreurs saucisses’

L’accident de Flörsch à Macao ne leur a pas fait bonne presse

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 novembre 2018 - 10:25

L’accident de Sophia Flörsch en Formule 3, la semaine dernière à Macao, a été au centre des débats à Abu Dhabi. Ce débat a lieu pour une raison qui concerne aussi la Formule 1, celle des "vibreurs saucisses". Ces vibreurs tubulaires sont souvent placés en sortie de virage mais à Macao, ils l’étaient à l’intérieur et ont servi de rampe de décollage à la monoplace de l’Allemande, qui s’en est heureusement sortie.

"Nous avons discuté de l’accident qui a eu lieu à Macao" a révélé Pierre Gasly. "Dans ce cas, le vibreur saucisse n’a pas aidé si l’on regarde la vidéo, ça a juste propulsé la voiture. Nous avons dit qu’il faudrait vivre différentes options que ces vibreurs saucisses car c’est la même chose sur plusieurs circuits quand on sort de piste, on commence à glisser et on percute un de ces vibreurs qui nous font voler."

Ils sont utilisés notamment en Autriche, au Canada (photo), mais aussi aux Etats-Unis et ce week-end, on en a vu de nouveaux être installés à Abu Dhabi. Gasly comprendre l’objectif de ces derniers mais s’en inquiète : "Cela nous empêche de sortir de piste, mais dans certaines situations, ça rend les choses peu sécuritaires."

Charlie Whiting, le directeur de course, a assuré que des solutions alternatives seraient cherchées, comme le confirme Gasly : "Ils disent vouloir trouver une meilleure solution pour faire en sorte que les pilotes ne coupent plus la piste et ne gagnent plus d’avantage, tout en trouvant l’option la plus sure."

“A Abu Dhabi, le vibreur en sortie d’avant dernier virage a été abîmé lors des essais libres : "Ils pourraient raboter le haut, car le problème est aussi sa hauteur" conclut le pilote Toro Rosso.

FIA

Circuits

expand_less