Les pilotes de développement Lotus sont loin de faire l’unanimité

Ils aideraient davantage les comptes bancaires que la voiture

Par Franck Drui

25 mars 2015 - 10:44
Les pilotes de développement Lotus (...)

Voilà un mois que l’équipe d’Enstone a engagé Carmen Jorda, une jeune pilote de 26 ans, pour assister aux courses, travailler dans le simulateur et même tester la E23. Mais son meilleur résultat en trois championnats de GP3 restant une 28e place, la décision de Lotus a été vertement critiquée.

« Carmen Jorda ne serait pas capable de développer une pellicule photo, alors une Formule 1 Hybride … » avait lancé Rob Cregan, son coéquipier en 2012. L’intéressée avait qualifié la critique à son égard de « jalousie ».

Mais les détracteurs ont à nouveau fait entendre leur voix mardi à l’annonce de la signature d’un autre pilote de développement, le Chinois de 25 ans Adderly Fong.

Lotus a déclaré que cette signature « rapprochait Fong de son objectif, devenir le premier Chinois pilote de Formule 1 » et qu’il était «  le candidat idéal pour participer au renouveau d’Enstone. »

Mais il se pourrait que les soutiens de Fong aient « acheté » sa place, et la nouvelle a ainsi été accueillie avec méfiance.

« Ce serait évidemment bien d’avoir un pilote chinois en Formule 1, déclare Martin Brundle, mais le fait est que Fong a été engagé pour l’argent qu’il peut apporter. »

Au Daily Mail on est du même avis, et on souligne même qu’à eux deux, Jorda et Fong ont participé à 5 saisons de GP3 sans jamais décrocher la moindre victoire ou pole position.

Même Taki Inoue, considéré comme un « pilote payant » moyen, égratigne Lotus : «  il semblerait que la Formule 1 devienne friande de pilotes de développements de comptes bancaires. »

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos