Formule 1

Les pilotes Toro Rosso pensent déjà à la course

Les qualifications ont été décevantes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 octobre 2018 - 23:15
Les pilotes Toro Rosso pensent déjà (...)

Pierre Gasly se savait condamné à partir en fond de grille pour le Grand Prix du Mexique, mais le Français a disputé la Q1 de manière normale et a par la suite disputé un tour en Q2. Si c’était inattendu, il révèle l’objectif de ce court roulage.

"On a juste fait des essais de départ pour demain, on savait qu’on allait partir derniers dans tous les cas avec la pénalité" explique Gasly. "C’était une bonne qualif, j’ai fait un bon tour. J’ai été un peu gêné mais j’ai pu passer en Q2. Le plus important c’est de se concentrer pour demain et la course."

La course justement, pour laquelle il ne serait pas contre de mauvaises conditions météo : "Cela m’irait, en étant normand l’eau me va ! Le temps est compliqué, il a plu hier soir, il y a des risques demain mais il se pourrait que ce soit sec."

Gasly sera renvoyé en fond de grille, pas loin de Romain Grosjean qui sera juste devant lui, en 18e place. Un mauvais résultat pour deux des trois Français, mais Gasly explique que ce choix a été fait consciemment en vue des prochaines courses pour Toro Rosso.

"Malheureusement pour les français c’est pas très bon, nous c’est compliqué en ce moment avec beaucoup de pénalités, mais on devrait être mieux lors des prochains Grands Prix. J’aurai un moteur neuf, et avec avec une amélioration aérodynamique, on en a amené une que je n’ai pas mais que Brendon a ce week-end, et je la récupère au Brésil donc on devrait pouvoir se battre et être mieux."

Brendon Hartley, de son côté, a manqué la Q3 malgré une tentative en pneus hyper-tendres : "Je pense qu’on avait le rythme pour aller en Q3, mais je suis déçu de mon dernier tour. J’étais heureux du comportement de la voiture tout le week-end et la Q1 s’est bien passée, j’étais dixième et je pense que ça représentait ce que nous aurions pu réussir en Q2."

"Nous n’avions qu’un seul train de nouveaux pneus hyper-tendres pour la Q2, et dans le dernier relais nous n’avons pas eu l’équilibre aérodynamique que nous voulions. J’ai bloqué les roues au virage 12 dans mon dernier tour, je suis sorti de la piste et j’ai perdu assez de temps pour manquer la Q3, on est toujours à la limite !"

Le Néo-Zélandais se tourne désormais vers la course, lors de laquelle la gestion des gommes sera cruciale : "Les pneus seront le sujet chaud. J’aurai besoin d’un bon premier tour comme à Austin. Nous avons marqué des points la semaine dernière en partant 20e, donc ça doit être possible depuis la 14e position au départ ! On a été en forme tout le week-end, j’espère amener davantage de points."

expand_less