Formule 1

Les patrons de Massa et Hamilton ne veulent pas intervenir

« Ils doivent régler ça entre eux »

Recherche

Par

30 octobre 2011 - 17:27
Les patrons de Massa et Hamilton ne (...)

Felipe Massa et Lewis Hamilton se sont une nouvelle fois accrochés, aujourd’hui, à New Delhi. Mais ce coup-ci, c’est le Brésilien qui a été sanctionné d’un drive through après leur « embrassade » à l’entrée du virage 5. Les deux pilotes ne se parlent plus depuis longtemps mais, malgré cela, leurs patrons respectifs n’ont nullement l’intention d’intervenir pour atténuer cette rivalité qui n’arrange personne.

« Ce sont de jeunes pilotes mais, ils ne sont pas que jeunes », a ainsi déclaré Martin Whitmarsh après l’arrivée du Grand Prix d’Inde. « Ce sont des hommes. Ils doivent régler ça eux-mêmes. Ce serait bien si nous étions dans une situation où ils se sont pas attirés l’un vers l’autre magnétiquement sur la piste et où nous n’aurions pas ces incidents ».

« Si je m’arrangeais pour que les deux se retrouvent devant le garage pour se serrer la main, vous seriez tous là à prendre la photo et à en rire », a poursuivi le patron de McLaren-Mercedes. « Ils doivent régler ça entre eux. Je pense que malgré tout, il ont un certain respect mais, cette année, ils se sont accrochés un peu trop souvent. Je pense que Felipe (Massa) est sous une pression énorme dans son équipe et c’est ce qui le fait réagir ».

Martin Whitmarsh n’oublie pas non plus la pression qui s’est installée sur les épaules de son pilote. « En vérité, Lewis (Hamilton) se sent sous pression à cause des performances excellentes de Jenson (Button) en ce moment. Ils sont tous les deux jeunes et rapides et nous espérons qu’ils resteront des stars de la F1 pendant de nombreuses années », a-t-il ajouté. Avant de revenir sur l’idée d’une poignée de mains « arrangée ». « Mais une poignée de mains mise en scène ? Un geste conciliant à l’extérieur du garage au prochain Grand Prix ? Vous ne voulez pas qu’en plus on face venir Mickey ? Ils n’ont qu’à régler ça eux mêmes », a conclu le patron de Lewis Hamilton.

Stefano Domenicali semblait du même avis que son homologue. « Nous pouvons nous asseoir tous ensemble et faire une partie de cartes mais, ça ne va pas résoudre le problème », a commencé le boss de la Scuderia Ferrari. « Une chose qui est cruciale à mon avis, c’est que nous avons besoin d’une approche cohérente de la part des commissaires sur ce qui peut arriver en piste. Et il y a beaucoup de discussions à ce sujet ».

Avant la course, lors de la minute de silence en hommage à Dan Wheldon et Marco Simoncelli, Lewis Hamilton s’était placé à côté du Brésilien et lui a mis son bras autour de lui. L’Anglais prétend alors avoir été snobé par Massa. « Vous vous souviendrez que Felipe est allé le voir à Singapour et que Lewis a alors décidé de faire autre chose », a commenté Stefano Domenicali. « Felipe a montré qu’il voulait parler avec lui. C’est un fait. Mais nous avons besoin de surmonter ce problème et de le résoudre car ce n’est pas bon pour personne ».

Interrogé sur leur accrochage du jour, le patron de Felipe Massa a beaucoup de mal à reconnaître la faute de son pilote. « Comme vous le savez, je dis toujours que je respecte la décision de l’arbitre mais, j’ai été surpris quand j’ai vu cette décision (un drive through contre Massa, ndlr). Quand j’ai vu que Felipe était devant à l’entrée du virage, notre raisonnement était qu’il avait la bonne trajectoire pour entrer dans le virage. J’ai été surpris. Vous pouvez avoir une opinion différente mais, c’est ce que je ressens ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less