Les meilleures équipes veulent bien aider Pirelli

Le manufacturier a menacé de se retirer

Recherche

Par

30 octobre 2013 - 16:10
Les meilleures équipes veulent bien (...)

Sous le feu des critiques depuis Silverstone et les multiples crevaisons, mais aussi lors des dernières courses ou certains de ses composés se sont montrés plus que fragiles, Pirelli a menacé de se retirer si les équipes ne l’aidaient pas dans sa démarche de test pour préparer des gommes de qualité en vue de 2014.

Le manufacturier aimerait s’assurer de la qualité de ses gommes avant de les envoyer à Jerez en janvier pour les premiers essais de pré-saison afin d’être convaincu de leur résistance aux exigences plus poussées des V6 turbocompressés. Les équipes se sont montrées volontaires, demandant cependant des conditions assez strictes : que l’approbation auprès de la FIA soit directement négociée par Pirelli, et que le fabricant de pneus prenne en charge les frais liés à ces tests.

« Si ça ne coûte pas un centime, oui, nous pourrions le faire » avait déclaré Eric Boullier.

Toto Wolff, directeur de Mercedes, s’est également montré prêt à aider Pirelli : « Nous devons soutenir le fabricant de pneumatiques de la meilleure manière possible afin de tirer des performances et d’être derrière lui. Nous devons les aider et leur donner du roulage. C’est une question de sécurité et ce n’est qu’au travers de la sécurité qu’ils peuvent décider quel pneu ou quel composé sera fabriqué l’an prochain. Nous sommes préparés à les soutenir si un essai est nécessaire avant le début de la saison ».

La situation des essais est compliquée par le fait qu’il sera désormais interdit aux équipes d’utiliser, comme a pu le faire Ferrari cette année, des monoplaces de 2011 pour tester les gommes. Et après le premier janvier, il faudra l’approbation unanime de toutes les équipes pour organiser un tel test.

« Les nouvelles règles concernant les essais divisent les voitures en trois catégories : actuelles, anciennes et historiques. Les actuelles seront celles de 2013, 2014 et 2015, les anciennes seront celles des quatre années précédentes, et celles avant 2009, telles que celles de James Hunt ou Ayrton Senna, seront considérées comme historiques. Dès lors, on ne pourra plus envoyer une monoplace de 2011 a une séance d’essais dès janvier » explique Sam Michael. McLaren a déjà prévu un test avec Pirelli le mois prochain à Vallelunga.

Info Formule 1

Photos

Vidéos