Formule 1

Les jeunes pilotes sont-ils la priorité de la F1 ?

Pas chez tout le monde...

Recherche

Par D. Thys

16 novembre 2011 - 09:30
Les jeunes pilotes sont-ils la (...)

Si la plupart des équipes en piste cette semaine à Abu Dhabi jouent le jeu en confiant leur monoplace à de jeunes ou très jeunes pilotes, ce n’est pas vraiment le cas de McLaren qui fait rouler le trentenaire Gary Paffett.

"Je ne pense pas qu’il s’agit pour eux d’une séance réservée aux jeunes pilotes," déclare Peter Sauber en faisant référence à McLaren et son pilote britannique âgé de 30 ans. "Il est encore assez jeune pour débuter en F1," répond Martin Whitmarsh, le patron de McLaren.

Jeunes ou pas, les pilotes doivent surtout être assez fiables pour aider leurs équipes respectives à poursuivre leur travail de développement. "Dans notre cas, la priorité est notre programme technique," confirme Ross Brawn, le directeur de l’équipe Mercedes, qui confie sa voiture à Sam Bird cette semaine. "Nous avons prolongé le contrat de Nico (Rosberg) sur le long terme et nous ne sommes donc plus à la recherche d’un jeune pilote."

Chez Sauber, c’est Fabio Leimer (22 ans) qui roule cette semaine. Mais il ne s’agit en aucun cas d’un cadeau que Peter Sauber aurait fait à son jeune compatriote. Ce test aurait en effet coûté plusieurs centaines de milliers d’euros au pilote suisse qui ne manque toutefois pas de ressources financières.

Selon la presse suisse, Rainer Gantenbein, le manager de Fabio Leimer, aurait déjà investi 16 millions d’euros sur son poulain afin qu’il progresse dans les différentes disciplines du sport automobile. Lorsque le Blick lui demande s’il n’est pas un peu "fou", il avoue tout de suite : "Oui, certainement !"

"Je considère toutefois cela comme un investissement. Ce serait génial si une partie de cet argent revenait chez moi au cas où Fabio réussirait à se trouver une place en F1. Nous avons eu des discussions avec Virgin et HRT, mais je préfère lui offrir une troisième saison en GP2," ajoute Rainer Gantenbein.

Les jeunes pilotes qui payent leur volant cette semaine à Abu Dhabi sont très nombreux et la plupart d’entre eux n’ont probablement aucun avenir au sein de l’équipe pour laquelle ils roulent.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less