Formule 1

Les essais de Giovinazzi avec Haas n’ont pas été positifs

L’équipe a donc décidé de ne pas l’engager

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 décembre 2017 - 10:55
Les essais de Giovinazzi avec Haas (...)

Antonio Giovinazzi a roulé pour Sauber, Ferrari et Haas en 2017 et l’Italien a décroché le rôle de troisième pilote dans l’équipe suisse qui sera soutenue par Alfa Romeo l’année prochaine.

Haas l’a fait rouler lors de séances d’essais libres durant les week-ends de Grands Prix mais contrairement à Sauber, l’équipe américaine n’a pas été satisfaite de ces essais et a refusé d’engager le pilote.

"Cela n’a aidé ni l’équipe, ni nos pilotes" assène Günther Steiner. "Je ne peux pas dire à quel point c’était négatif, mais ce n’était pas positif. Nous verrons ce que nous ferons l’année prochaine mais nous n’en avons pas encore parlé".

Charles Leclerc a été le pilote de la Ferrari Driver Academy choisi par Sauber tandis que Giovinazzi a été proposé à Haas pour plusieurs postes, mais l’équipe américaine a refusé de l’embaucher.

"Ils ont demandé car si vous ne demandez pas, vous n’obtenez rien. Ils ne nous ont pas mis de pression. Nous avons rapidement clarifié la situation en expliquant que nous avons déjà deux pilotes pour l’an prochain. C’était plutôt rapide".

Giovinazzi a dû accepter de ne pas être titularisé et devra se contenter de six séances d’essais libres en 2018, comme l’explique Sergio Marchionne, président de Ferrari : "Nous comprenons son désir de courir mais actuellement, il n’y a aucune place".

expand_less