Formule 1

Les équipes se réunissent à nouveau sans Liberty et la FIA

Rebelote à Austin !

Recherche

Par Olivier Ferret

21 octobre 2018 - 17:05
Les équipes se réunissent à nouveau (...)

Les équipes de Formule 1 continuent à montrer à Liberty Media qu’elles veulent des avancées pour l’avenir du sport, en se réunissant une nouvelle fois entre elles, sans les Américains et la FIA.

A Austin, comme au Japon, les patrons se sont retrouvés dans l’hospitalité de Mercedes. Et une nouvelle réunion est déjà prévue au Mexique, dans une semaine.

Audiences en baisse, distribution des revenus, contrôle des coûts, budgets plafonnés, règles techniques et sportives pour 2021, autant de sujets sur lesquelles les équipes essayent de progresser de leur côté.

Est-ce une volonté de défier le nouveau pouvoir en place ?

Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point FI, assure que non.

"Liberty apprend très rapidement et a déjà fait de très bonnes choses. Mais que ce soit avec eux, ou sous l’ère de Bernie Ecclestone, il y a toujours des grosses marges de progrès pour notre sport. C’est pour cela que nous discutons mais certaines choses resteront du ressort de Liberty comme les revenus du sport, sa répartition, etc."

"Notre but c’est surtout de voir comment améliorer rapidement le spectacle. Comment satisfaire les fans. Et nous sommes d’accord que la F1 ne doit pas s’éloigner de ses racines, devenir fausse. Liberty a compris cela je pense, suite aux nombreux sondages faits auprès des fans."

Pour Christian Horner, il est important que Liberty joue son rôle de régulateur.

"La Formule 1 reste une compétition. Nous sommes courtois mais, en coulisses, tout le monde essaye de se prendre les sponsors, les meilleures personnes, les technologies."

"A Liberty de dire quelles sont les règles. A nous de garder notre instinct de compétiteurs, de repousser les limites. Parce que ça, ça ne changera pas. Mais avec les bonnes règles du jeu, pour qu’au final le sport et les fans en ressortent gagnants."

expand_less