Formule 1

Les Renault très bien placées pour faire une bonne course

7e et 11e en qualification à Austin

Recherche

Par Olivier Ferret

21 octobre 2018 - 08:52
Les Renault très bien placées pour (...)

Sous le vent et la fraîcheur du Circuit des Amériques, Nico Hülkenberg a mené Renault à la septième place de la grille de départ du Grand Prix des États-Unis.

Au terme d’une séance de qualifications extrêmement disputée sur une piste sèche, Carlos Sainz a manqué le top dix pour seulement deux millièmes de seconde et s’élancera demain depuis la onzième position.

"Je suis assez satisfait de cette belle qualification où nous avons pu extraire tout le potentiel de la voiture. Pour être honnête, c’était assez difficile de trouver l’équilibre, car il y avait beaucoup de vent et cela se ressent au volant. L’équilibre change radicalement d’un virage à l’autre et cela rend les choses d’autant plus piégeuses quand les sensations ne sont pas au rendez-vous. Néanmoins, c’était la même chose pour tout le monde et nous avons tous dû essayer de faire des tours propres. J’ai attaqué autant que j’ai pu et je pense que nous avons réussi à être performants," commente Nico Hülkenberg.

Pour Carlos Sainz, "c’était une journée encourageante et c’est une bonne chose de voir que nous sommes à nouveau dans le coup. Je n’étais qu’à deux millièmes de la Q3. J’ai malencontreusement enclenché une combinaison sur le volant et j’ai perdu deux dixièmes dans le dernier virage. C’est frustrant, car cela veut dire que la Q3 était vraiment à ma portée. Les points seront toutefois attribués en course donc je reste positif. Les courses sont d’habitude animées ici. On peut suivre les voitures et il y a des opportunités de dépassement qui pourraient rendre la course très intéressante."

Alan Permane, Directeur sportif, salue le bon résultat d’ensemble de Renault sur ce tracé.

"C’est bon de revenir dans les dix premiers en étant au cœur du top dix avec Nico. Nous sommes devant nos principaux adversaires, donc nous sommes bien placés pour le course. Carlos a manqué la Q3 pour deux millièmes de seconde. Mais s’il y était arrivé, Nico aurait fini onzième. Cela souligne à quel point c’était extrêmement disputé."

"Pour la course, comme nous n’avons fait que peu de tours sur le sec et que nous passé tout notre temps en pneus pluie vendredi, il est difficile de s’avancer sur les performances des pneumatiques. Nous ne disposons que des données des EL3 sur les pneus slicks. Nos simulations d’avant-course nous donnent confiance. Avec Nico en septième place sur la grille et Carlos ayant la voiture la mieux placée parmi celles pouvant choisir librement leurs gommes au départ, nous devrions avoir toutes les cartes en main."

expand_less