Formule 1

Les Red Bull en retrait face à Mercedes et Ferrari

La course pourrait être plus avantageuse

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 novembre 2018 - 21:26
Les Red Bull en retrait face à (...)

Comme il l’avait pressenti avant le week-end, Max Verstappen n’a pas pu lutter avec les Mercedes et les Ferrari lors de la séance qualificative du Grand Prix du Brésil. Le Néerlandais a signé le cinquième temps et ne pensait pas avoir la chance de faire mieux.

"Nous avons fait du mieux que nous pouvions, c’est-à-dire la cinquième place, et je pense que nous pouvons en être contents" explique Verstappen. "Les conditions étaient difficiles mais tout le monde les a bien gérées dans le garage et nous nous en sommes tirés avec une bonne performance. Nous avons essayé de faire un tour plus rapide en pneus tendres en Q2 mais on n’a pas réussi."

"Ce n’est pas un désastre de commencer la cours een pneus super-tendres, nous ne sommes pas inquiets. L’équilibre de la voiture n’était pas idéal, il manquait du grip à l’avant. Si nous avions réussi sur ce plan, nous aurions pu avoir une petite chance de défier Ferrari, mais quand on perd autant de temps en ligne droite, c’est toujours difficile."

Verstappen ne veut toutefois pas abandonner et espère parvenir à un bon résultat en course, où la Red Bull est toujours meilleure : "Je suis confiant quant aux réglages de la voiture pour la course. Il semble qu’il fera plus chaud demain et que ce sera plus difficile pour les pneus, nous devrions être en meilleure forme. Ce sera une course difficile s’il fait beau, donc une apparition de la chance pourrait nous aider."

De son côté, Daniel Ricciardo n’a terminé qu’à deux millièmes de l’autre Red Bull, mais sera pénalisé de cinq places au départ et aura donc fort à faire pour remonter, s’il parvient toutefois à se défaire de la malchance qui le touche : "Je pense que nous avons une bonne voiture et c’est positif de se qualfiier à une demi-seconde de la pole ici, alors que de mémoire, nous n’avons jamais été aussi près dans le passé."

"Nous savons aussi après les essais libres que nous sommes encore meilleurs en conditions de course. Évidemment, avec la pénalité, je commence un peu en dehors du groupe de tête, en 11e position, mais j’espère que je m’en sortirai rapidement et que je m’amuserai une fois que j’aurai rejoint le combat en tête."

Les qualifications ont été rendues délicates par la pluie, mais le fait qu’elle évite le circuit d’Interlagos a permis d’avoir une séance presque normale : "La pluie est passée assez vite, mais elle nous a forcés à utiliser les pneus super-tendres en Q2. Idéalement, nous voulions commencer avec les tendres en course mais heureusement, seule Ferrari l’a fait fonctionner et Mercedes est dans la même position que nous."

"Je ne pense pas que cela fasse trop de différence car nous avons une bonne voiture avec les super-tendres et aussi une bonne gestion des pneus. Peut-être cette stratégie mixte forcera-t-elle aussi une course à deux arrêts pour plusieurs de nos rivaux. Je suis déjà remonté du fond de peloton l’an dernier et je sais comment doubler. Je pense que ma course dépendra de la vitesse à laquelle je pourrai me hisser parmi les cinq premiers. Quoi qu’il en soit, quoi qu’il arrive, ce sera amusant."

expand_less