Formule 1

Les 10 directeurs d’équipe se sont réunis pour parler du spectacle

Sans la FOM et la FIA

Recherche

Par A. Combralier

5 octobre 2018 - 15:49
Les 10 directeurs d'équipe se sont (...)

Sans la FIA et la FOM, les directeurs d’écurie se sont retrouvés dans le motorhome de Mercedes à Suzuka pour discuter d’un point au cœur des négociations pour l’après-2020.

Otmar Szafnauer, le directeur de Racing Point Force India, a précisé que lors de cette réunion, il fut surtout question « de l’état de la F1 » et des moyens « d’améliorer le spectacle » en F1. Les managers ont notamment évoqué la nécessité de varier les stratégies en course pour pimenter les affrontements sur la piste.

« Le spectacle en piste s’est beaucoup amélioré mais il pourrait être encore meilleur » a précisé Otmar Szafnauer. « Donc par exemple, deux arrêts par course, ce serait mieux peut-être. Ou il faudrait un mélange : certains en feraient un seul, d’autres deux. Donc comment y arriver ? »

« Tout le monde tend à avoir la même stratégie aujourd’hui. Mais au début, ce n’était pas comme ça si vous vous rappelez bien. »

Lewis Hamilton a proposé une piste de travail après les essais libres au Japon : le pilote Mercedes a vertement pressé Pirelli d’aller « trois crans » plus tendres dans sa gamme, pour forcer les pilotes à faire deux arrêts.

« Au début, Pirelli a fait ce que Bernie Ecclestone avait demandé : une dégradation élevée des pneus » rappelle Otmar Szafnauer. « Ensuite les gens ont divisé leurs stratégies et nous avons tous dit du mal sur Pirelli. Donc la clef est de demander à Pirelli de faire la même chose, mais sans les accabler. C’est ce que nous voulons vraiment. Nous voulons que Pirelli fasse vraiment quelque chose, ils le font… et ensuite, nous les taclons ! Non, ça ne peut pas aller. »

Ce genre de réunion est assez inhabituel : d’habitude, c’est le Groupe Stratégique, restreint aux écuries de pointe principalement, qui évoque ces points…

« Le Groupe Stratégique a un ordre du jour spécifique, et y reste collé. Mais aujourd’hui nous avons parlé de tout. J’ai pensé que c’était une bonne idée… mais je n’ai rien entendu d’original. Deux arrêts valent mieux qu’un, a-t-on dit… et on a aussi discuté des moyens d’y arriver. Les opinions sont partagées, mais une chose sur laquelle nous sommes d’accord, c’est que si nous pouvons avoir des stratégies différentes, ce sera bien. »

Ce genre de format, s’il porte ses fruits, pourrait-il être reconduit à l’avenir, aux dépens du Groupe Stratégique ?

« Ces réunions n’arrivent pas si souvent » précise le directeur de Racing Point Force India. « C’est juste bon d’échanger nos pensées, de parler, d’échanger. La dernière fois, c’était en Malaisie en 2017. Nous devrions continuer à en organiser, une fois par mois, non pas sur un sujet précis, mais pour discuter de tout, pour laisser tout le monde exprimer ses opinions. Nos opinions sont différentes de celles des grandes équipes, tout le monde a sa propre opinion. Et sur certains sujets, nous devrions être tous alignés. »

expand_less