Formule 1

Leclerc a découvert la Sauber sous la pluie

Sa voiture l’an prochain ?

Recherche

Par A. Combralier

29 septembre 2017 - 15:44
Leclerc a découvert la Sauber sous (...)

Comme toutes les équipes, Sauber a été perturbée par la pluie ce matin et n’a pas effectué tout le programme prévu.

Charles Leclerc était tout de même la grande attraction de la journée. Le Monégasque, qui s’installait dans la C36 pour la première fois, a bouclé 10 jours, se classant d’un cheveu devant Pascal Wehrlein au classement.

« Je suis très heureux de cette première expérience avec Sauber. En dépit des conditions délicates et humides, j’ai pu compléter dix tours, et j’ai pris du plaisir à piloter sur ce circuit. Le plus important, c’est que l’équipe a été satisfaite de mon travail. J’ai hâte de conduire de nouveau à Austin. »

Cette première expérience en EL1, très rassurante, augure-t-elle d’une future titularisation en F1 ?

« Ferrari et Nicolas Todt, mon manager, parlent beaucoup, mais pour être honnête, ils ne veulent pas vraiment me tenir informé pour le moment parce qu’ils veulent que je me concentre sur la F2. Et j’en suis très heureux. Je ne veux pas beaucoup en parler. J’ai un but, gagner le championnat de F2 cette année, et ensuite, tout arrive petit à petit. Mais je suis sûr que Ferrari et Nicolas travailleront aussi dur que possible pour moi pour me trouver la meilleure place possible en 2018. Je crois que si je fais le travail, comme je l’ai fait depuis le début de l’année en F2, alors, j’espère qu’ils me trouveront une place. »

Marcus Ericsson n’a pu rouler que l’après-midi et a éprouvé naturellement des difficultés à rattraper le temps perdu.

« J’ai dû rattraper ce que j’avais manqué en EL1. J’ai réussi à faire une bonne quantité de tours en EL2. Cependant, nous n’avons pas fait fonctionner les pneus comme il le faut. Nous devons analyser nos données ce soir et essayer de nous améliorer pour demain. »

Pascal Wehrlein a lui aussi souffert, mais plutôt avec son système de freinage. Une fois de plus, le week-end s’annonce difficile pour Sauber…

« Cette journée n’était pas idéale. J’ai eu des problèmes avec les freins en EL1, que nous avons résolus durant la session. C’était cependant intéressant de conduire sous le mouillé, c’est toujours un peu d’excitation en plus. En EL2, c’était un peu mieux, mais il y a toujours un écart sur nos rivaux directs. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less